Troubles à la mosquée: «Où est le problème?»

InterviewLe consul d’Arabie saoudite à Genève estime que la mosquée du Petit-Saconnex n’a rien fait de faux.

La mosquée du Petit-Saconnex

La mosquée du Petit-Saconnex Image: Pascal Frautschi

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Comment les autorités saoudiennes réagissent-elles aux événements touchant la mosquée du Petit-Saconnex à laquelle elles sont liées? Notre enquête a révélé qu’un groupe de jeunes radicalisés y accède, que deux d’entre eux sont partis en Syrie, que les responsables du lieu de culte en ont eu connaissance et n’ont pris aucune mesure. Sans oublier que deux imams sont fichés par les renseignements français (lire nos éditions précédentes). Contacté à plusieurs reprises, le consulat d’Arabie saoudite a d’abord assuré ne pas être représenté au sein de la Fondation culturelle islamique de Genève, qui gère la mosquée. Pourtant, le consul lui-même, Salah Al Muraiqeb, figure comme membre du conseil de fondation selon le Registre du commerce. Nous avons finalement réussi à le joindre.

Etiez-vous au courant de la présence d’un groupe de jeunes radicalisés à la mosquée?

Non.

En tant que membre du conseil de la fondation qui gère cette institution, vous n’êtes pas au courant de ce qu’il s’y passe?

Nous avons une réunion de la fondation par an. Je ne vais pas à la mosquée du Petit-Saconnex depuis des mois. Je ne peux pas intervenir dans le travail de son directeur. Le rôle d’un consul est différent.

Vous sentez-vous responsable de ce qu’il s’y passe?

Je ne suis pas responsable. Le directeur est responsable.

Que pensez-vous de la situation?

La mosquée n’est pas responsable des personnes qui viennent faire la prière. Ce n’est pas facile de contrôler tout le monde.

Est-il normal qu’aucune mesure n’ait été prise à l’interne après l’alerte donnée au printemps par la maman d’un fidèle parti en Syrie?

On ne peut pas agir. Il n’y a pas de faute.

Saviez-vous que les deux imams français convertis étaient fichés par les renseignements français?

Non, je ne savais pas. Ce n’est pas normal qu’un imam soit fiché.

Ces deux imams prêchent régulièrement le vendredi à la mosquée du consulat. Cela ne vous dérange pas?

Je ne sais pas.

La situation de la mosquée du Petit-Saconnex vous inquiète-t-elle?

J’ai parlé avec le vice-directeur de la fondation. Je vais discuter cette semaine avec le directeur de la fondation de ce qu’il se passe. Ensuite, on trouvera des solutions.

Quel est le problème selon vous?

Pourquoi un problème? Où est le problème?

Créé: 07.09.2015, 07h03

Arabie Saoudite: les liens

La mosquée du Petit-Saconnex entretient des liens étroits avec l’Arabie saoudite. Le lieu de culte est géré par la Fondation culturelle islamique de Genève (FCIG). Indépendante dans ses statuts, elle est placée sous la tutelle de la Ligue islamique mondiale (LIM), mandatée par l’Arabie saoudite pour gérer ses centres culturels à travers le monde.

Le secrétaire général de la LIM, ancien ministre, n’est autre que le président du conseil de fondation de la FCIG. L’actuel consul d’Arabie saoudite à Genève en est membre, tandis qu’un ex-ambassadeur saoudien la dirige depuis trois ans. Au total, quatre Saoudiens disposent d’une signature individuelle. Parmi les membres du conseil, figure aussi l’un des imams français exerçant au Petit-Saconnex. Il est fiché par les renseignements de l’Hexagone, selon nos sources. Inaugurée par le roi Khaled ben Abdelaziz en 1978, la plus grande mosquée de Suisse a vu le jour grâce à des fonds du gouvernement saoudien. Celui-ci a financé l’achat de neuf immeubles à Genève, dont les revenus permettent à l’institution de fonctionner. L’influence de l’Arabie saoudite sur la mosquée s’est accentuée brutalement en 2007, lorsqu’un nouveau directeur a évincé quatre responsables qui souhaitaient se distancier de la LIM.

Articles en relation

Des graines de djihadistes à la mosquée de Genève

Enquête Un Genevois de 20 ans, converti, a quitté sa cité pour partir en Syrie. Il côtoyait un groupe aux idées extrémistes qui fréquente la mosquée du Petit-Saconnex. Celle-ci se défend de fermer les yeux. Plus...

Les trois imams de la Mosquée de Genève s’expliquent

Scandale Le départ en Syrie de deux personnes qui fréquentaient la mosquée suscite de vives réactions. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.