Le Valais étoffe son offre de soins palliatifs

Suisse romandeLe Conseil d'Etat valaisan veut soutenir la réalisation de deux structures non hospitalières de soins palliatifs dans le canton. L'une sera localisée à Sion, l'autre dans le Haut-Valais.

Deux structures non hospitalières de soins palliatifs vont ouvrir leurs portes en Valais.

Deux structures non hospitalières de soins palliatifs vont ouvrir leurs portes en Valais. Image: Jean-Christophe Bott/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Conseil d'Etat valaisan a décidé d'accompagner la réalisation de deux structures hospitalières de soins palliatifs dans le canton pour étoffer l'offre de prise en charge spécialisée. La première sera située à Sion, l'autre dans le Haut-Valais.

Dans le chef-lieu, il s'agit du projet «La Maison» avec onze lits, a indiqué l'Etat du Valais vendredi dans un communiqué. L'autre structure a pour nom «Hospiz Oberwallis HOPE» avec deux lits, dans les environs de Brigue.

Ces structures de type «hospices» proposeront des soins palliatifs spécialisés à des patients de tout âge, dont les symptômes sont complexes mais stables, et pour lesquels la prise en charge à domicile, en EMS ou à l'hôpital n'est pas optimale.

Ces séjours seront facturés selon le mode de financement hospitalier en attendant qu'un financement spécifique soit mis en place au niveau national. Ces deux projets permettront de combler un manque dans l’offre actuelle de soins palliatifs spécialisés tout en ayant un impact financier positif.

La prise en charge dans une structure non hospitalière est en effet moins onéreuse qu’une hospitalisation. La reconnaissance de ces institutions sera subordonnée à l’obtention d’une autorisation d’exploiter et à la formalisation de collaborations avec les unités de soins palliatifs spécialisés de Martigny et Brigue. (ats/nxp)

Créé: 05.10.2018, 16h30

Articles en relation

Des traitements médicaux inutiles selon 50% de la population

Suisse D'après un sondage mandaté par l'association «smarter medicine», près de la moitié des Suisses estiment que les soins sont inappropriés ou excessifs. Plus...

Une douleur moindre en cas de soins prodigués par des inconnus

Psychologie Une équipe de chercheurs a observé que la sensation de douleur diminuait en cas d'intervention d'une personne «étrangère». Plus...

Soins à domicile: les conditions de travail seront examinées

Polémique Cible de critiques, les CMS vaudois annoncent un diagnostic associant les employés. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.