Passer au contenu principal

Victoire à la puissance deux pour l’Escalade

Samedi et dimanche, plus de 40 000 concurrents ont plébiscité une épreuve rénovée, qui a vu double avec la nouvelle victoire de Julien Wanders.

Genève le 02.12.2018, à travers la Vieille ville, la 41e Course de l'Escalade, l'Escaladélites Femmes © Georges Cabrera
Genève le 02.12.2018, à travers la Vieille ville, la 41e Course de l'Escalade, l'Escaladélites Femmes © Georges Cabrera
Genève le 02.12.2018, à travers la Vieille ville, la 41e Course de l'Escalade, l'Escaladélites Femmes © Georges Cabrera
Genève le 02.12.2018, à travers la Vieille ville, la 41e Course de l'Escalade, l'Escaladélites Femmes © Georges Cabrera
Genève le 02.12.2018, à travers la Vieille ville, la 41e Course de l'Escalade, L'Escaladélites Hommes, Julien Wanders (Vainqueur dossard 101) © Georges Cabrera
Genève le 02.12.2018, à travers la Vieille ville, la 41e Course de l'Escalade, L'Escaladélites Hommes, Julien Wanders (Vainqueur dossard 101) © Georges Cabrera
1 / 5

C’est une victoire en clair-obscur, soumise à l’arbitrage d’une météo sans concession. Étalée sur deux jours, la nouvelle Course de l’Escalade courait ce risque. Une fenêtre plus grande s’ouvre plus largement aux caprices du ciel. Là, le contraste est brutal. Samedi, la 41e édition a paradé sous le soleil et, dimanche, elle a pataugé sous la pluie. «Le seul problème, c’est que ce sont les enfants qui ont trinqué. Plus de mille d’entre eux ont préféré rester au sec», regrette Jerry Maspoli, le nouveau patron de l’organisation. On imagine bien qu’il aurait préféré arroser son baptême de fonction avec le seul champagne sablé en l’honneur de Julien Wanders, à nouveau souverain sur le circuit de la Vieille-Ville.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.