Les WC, ce talon d’Achille de nos trains régionaux

Traffic ferroviaireLes CFF doivent réparer les rames à cause de l’évacuation des sanitaires.

C’est sur l’une des rames Flirt des CFF déjà en circulation  que le problème des sanitaires a été détecté.

C’est sur l’une des rames Flirt des CFF déjà en circulation que le problème des sanitaires a été détecté. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Si le diable se cache dans les détails, les rames du Léman Express ont trouvé leur ennemi intérieur, dissimulé dans les toilettes. Le matériel roulant qui sera l’utilisateur le plus fréquent du tronçon ferroviaire entre Cornavin, les Eaux-Vives et Annemasse (CEVA) dès sa mise en service, le 15 décembre 2019, a dû subir des réparations liées à ses sanitaires.

40 trains touchés

Le souci affecte les rames Flirt, du constructeur suisse Stadler, que les CFF ont acquises pour les exploiter sur le futur réseau régional du bassin genevois. Ces rames seront au nombre de 23 à arborer les couleurs tricolores du réseau Léman Express, alors que la Région Auvergne-Rhône-Alpes doit pour sa part fournir 17 autres trains, qu’elle a choisi d’acquérir auprès du constructeur français Alstom, de type Regiolis. Certaines des rames helvétiques, arborant la livrée du Léman Express, circulent déjà sur le réseau. Et c’est ainsi que le point faible a été repéré.

Porte-parole des CFF, Jean-Philippe Schmidt confirme: «Il a en effet été constaté, lors des opérations d’entretien et de contrôle de nos rames Flirt, des dégâts dus à la corrosion près des conduites menant aux bioréacteurs des WC.»

Une mini station d'épuration dans les wagons

Quid? Un bioréacteur est une sorte de station d’épuration miniature installée dans le train. Ce système permet d’éviter les évacuations à l’ancienne, où les voyageurs expédiaient directement sur les voies le produit de leurs excrétions et ablutions. Grâce au bioréacteur, les eaux usées et chargées issues de la cuvette transitent dans un filtre qui sépare les éléments solides et liquides.

Les premiers subissent un processus de décomposition: pour s’en débarrasser, des vidanges auront lieu tous les deux à six mois seulement. Les liquides, eux, sont soumis à des processus biologiques qui réduiront de 85% la proportion de matières organiques. Puis ils seront chauffés afin de tuer les germes. Au bout du compte, on obtient des eaux grises qui seront rejetées sur la voie lorsque le train est en mouvement.

«Ces travaux de réparation n’ont aucune répercussion sur l’offre ferroviaire et sur les clients»

C’est sans doute cette dernière étape qui a attaqué le matériel roulant. «Ces dégâts sont réparés dans nos ateliers d’entretien de Bellinzone, où nous procédons également à la réparation d’autres dommages mineurs, tels les dégâts lors de projections de ballast sous la caisse des trains», poursuit Jean-Philippe Schmidt. Les ateliers des CFF possèdent en effet des spécialisations. D’où le relatif éloignement du lieu de convalescence des rames endommagées.

La régie précise que «ces travaux de réparation n’ont aucune répercussion sur l’offre ferroviaire et sur les clients». Nous voilà donc soulagés.

Créé: 14.11.2018, 19h44

Articles en relation

Les CFF vont centraliser 400 emplois

Suisse Suite à la réorganisation annoncée en mai, 400 employés des CFF vont changer de place de travail. Aucun emploi ne sera supprimé. Plus...

Les CFF déçoivent avec leur projet d’accès gratuit au web

Transports L’ex-régie va tester un système pour surfer gratuitement dans le train. Seuls les clients Salt et Sunrise pourront participer. Plus...

Les CFF investissent plus de 46 millions

Suisse Entièrement automatique, la nouvelle installation des CFF permettra le lavage d'environ 3600 trains par année. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.