La Suisse veut réguler le matériel de surveillance

ONULes Suisses veulent un meilleur contrôle sur les ventes et transferts de technologies de surveillance.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Deux initiatives internationales portées par la Suisse ces dernières années pour réguler les entreprises de sécurité privées pourraient alimenter un possible encadrement similaire des sociétés de surveillance. Le rapporteur spécial de l'ONU sur la liberté d'expression les voit comme des «plateformes» à prendre en compte.

Dans son rapport discuté mercredi au Conseil des droits de l'homme, il demande un moratoire mondial sur les ventes et le transfert de technologies de surveillance tant que des garanties de conformité aux droits de l'homme ne sont pas obtenues. La Suisse a affirmé devant l'instance onusienne que les abus devaient être «combattus».

De son côté, la rapporteuse spéciale contre les exécutions extrajudiciaires Agnès Callamard avait déjà mentionné cette question après ses investigations sur le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi. Dans son rapport également discuté mercredi, elle appelle à arrêter toute vente de matériel de surveillance à l'Arabie saoudite mais aussi à tous les autres pays en raison des mêmes inquiétudes pour les droits de l'homme. (ats/nxp)

Créé: 26.06.2019, 17h09

Articles en relation

L'UE «intensifie» sa surveillance aérienne

Immigration L'opération européenne Sophia de lutte contre les passeurs de migrants, privée de moyens navals, va concentrer ses efforts dans la surveillance aérienne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...