Les Suisses cotisent plus que leurs voisins

ComparaisonSalariés, indépendants et rentiers suisses portent davantage que leurs homologues européens le poids du financement du système de protection sociale, a indiqué jeudi l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Les Suisses cotisent plus que leurs voisins

Les Suisses cotisent plus que leurs voisins Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Suisses cotisent plus que leurs voisins européens.

Dans l'Union européenne, ils n'y contribuent qu'à 20%, contre 35% en Suisse. L'augmentation des primes maladie accentue le phénomène.

En 2012, près des deux tiers des recettes totales des prévoyances sociales (AVS, prévoyance professionnelle et assurance maladie obligatoire principalement) provenaient des cotisations sociales des employeurs et des «personnes protégées», soit les salariés, indépendants et rentiers, écrit l'OFS en publiant les derniers comptes globaux de la protection sociale.

Soit 123,1 milliards de francs sur un total de 188,9 milliards. Depuis 1990, la part des prestations sociales est restée stable, sauf pour les personnes protégées: leur contribution a augmenté de 3,7%. «Cela est principalement dû à l'augmentation des primes nettes de l'assurance maladie», explique l'OFS.

Le tiers restant des recettes du système de protection sociale suisse est réparti entre les revenus de la propriété (9,8%) et les contributions publiques (24,4%). Ces dernières ont augmenté de 5% à 46,1 milliards de francs, remarque l'OFS.

État et patrons de l'UE paient plus

Toutefois, en comparaison européenne, ces contributions publiques sont encore relativement modestes. En 2011, leur poids était bien plus important au sein de l'UE-28 (40,2%) qu'en Suisse (24,3%). Idem pour la part financée par les employeurs, qui participent davantage dans l'Europe des 28 (36%) qu'en terres helvètes (30%).

Les employés, rentiers et indépendants suisses vident aussi plus leur porte-monnaie pour les cotisations sociales que leurs collègues européens: 35% contre 20%.

Augmentation plus forte

Les dépenses pour les prestations sociales ont augmenté de 5,8 milliards de francs ( 4%) entre 2011 et 2012 pour atteindre 147,4 milliards de francs. Les recettes se montent elles à 188,9 milliards en 2012. Cette augmentation dépasse légèrement la moyenne annuelle de 3,2% calculée depuis 1990.

Elles sont principalement utilisées pour couvrir les besoins liés à la vieillesse, à la maladie et à l'invalidité. (ats/nxp)

Créé: 21.08.2014, 13h47

Articles en relation

Les employés refusent de cotiser davantage

Caisses de pension La plupart des personnes interrogées ne sont pas disposées à cotiser davantage. Seuls 45% des sondés sont d'accord de payer des cotisations plus élevées qui réduiraient leur revenu salarial. Plus...

Caisses de pension: 48% des Suisses prêts à payer plus

Cotisations du 2e pilier Plus des deux tiers des sondés, soit 68%, estiment en outre qu'il faudrait abaisser l'âge à compter duquel il devient obligatoire de contribuer au 2e pilier, actuellement 25 ans. Plus...

Le Conseil fédéral veut toujours rendre un milliard aux assurés

Primes maladie Le gouvernement tient fermement, malgré les critiques, à son compromis sur les rétrocessions de primes à ceux qui ont payé des cotisations trop élevées. Plus...

Le patron de Swiss Life veut repousser l'âge de la retraite

Travail Il souhaite des mesures draconiennes pour assurer les rentes des futures générations. Il préconise un allongement de la durée de cotisation de 5 ans pour toucher le 2e pilier. Certains devraient ainsi travailler jusqu'à 70 ans. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...