Les Suisses divorcent plus et font moins d'enfants

SociétéLe nombre de mariages diminue dans presque tous les cantons et concerne aussi les couples de même sexe.

Le recul des mariages est plus marqué pour les unions entre conjoints étrangers.

Le recul des mariages est plus marqué pour les unions entre conjoints étrangers. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Suisses ont fait moins de bébés l'année dernière. Les naissances ont diminué de 4,4% sur un an. Les juges ont prononcé davantage de divorces, alors que les mariages ont été moins nombreux, révèle une statistique sur la population publiée lundi.

Au total, 83'975 naissances ont été enregistrées en 2019 en Suisse, soit quelque 3900 de moins que l'année précédente. Elles ont diminué ou sont restées stables dans tous les cantons, sauf le Jura, où 693 bébés sont nés (+29), selon les résultats provisoires de l'enquête sur le mouvement naturel de la population de l'Office fédéral de la statistique (OFS).

L'âge moyen de la mère à la naissance du premier enfant continue d'augmenter. Il se situait à 31,1 ans l'an dernier. Près d’un enfant sur cinq naît de parents qui ne sont pas mariés. Les naissances hors mariage ont toutefois baissé de 3,2%, à 21'900. Le nombre d'enfants reconnus a diminué de 1,8% à 21'500.

Moins de mariages

Les mariages ont moins la cote. Il y en a eu 38'200 en 2019, soit 6,2% de moins que l'année d'avant. Le recul est plus marqué pour les unions entre conjoints étrangers (-13,1%) qu'entre conjoints suisses (-4,6%) ou les mariages mixtes (-5,1%).

Le nombre de mariages diminue dans presque tous les cantons, sauf les deux Appenzells, Uri et Schaffhouse, où il augmente. À Obwald et Bâle-Campagne, il reste stable.

Près de 650 couples de même sexe ont choisi le partenariat enregistré, soit une baisse de 7,9% comparé à 2018. Ce recul est plus marqué dans les couples de femmes (-10,9%) que dans les couples d’hommes (-5,9%). Le nombre de partenariats enregistrés augmente toutefois dans tous les cantons romands, sauf Vaud.

Les divorces ont légèrement augmenté (+0,4%) à 16'600. Les étrangers sont particulièrement touchés: les divorces entre conjoints étrangers ont augmenté de 10,4%, à 4300. Chez les conjoints suisses et les couples mixtes, le nombre est à la baisse.

La durée moyenne du mariage au moment du divorce reste stable à quinze ans. Sur la base de ces données, l'OFS estime qu'à l'avenir deux mariages sur cinq (40,4%) pourraient se terminer un jour par un divorce.

Plus de morts

L'année 2019 a aussi été marquée par une légère hausse du nombre de décès. Quelque 67'300 personnes sont mortes, soit 200 de plus que l'année précédente (+0,3%). La hausse touche aussi bien les hommes (+0,2%) que les femmes (+0,5%).

Parmi les personnes âgées de 65 ans ou plus, le nombre de décès est passé de 58'300 en 2018 à 59'100 en 2019 (+1,4%). L'augmentation concerne la moitié des cantons (Bâle-Campagne, Zurich, Fribourg, Berne, Tessin, Saint-Gall, Argovie, Schaffhouse, Appenzell Rhodes-Extérieures, Valais, Obwald, Nidwald et Glaris). (ats/nxp)

Créé: 24.02.2020, 11h09

Articles en relation

Le mariage pour tous doit être mis en place rapidement

Suisse Pour le Conseil fédéral, les couples qui ont déjà conclu un partenariat enregistré devraient pouvoir le convertir en mariage sans formalités excessives. Plus...

Mariage de mineurs: Berne prolonge le délai

Suisse Le Conseil fédéral propose de prolonger le délai de réflexion de sept ans et de le porter à l'âge de 25 ans pour annuler un mariage de mineurs. Plus...

Le double nom de famille pourrait faire son retour

Suisse Une commission du Conseil des Etats a donné suite à une initiative parlementaire qui veut revenir à la possibilité d'un double nom lors d'un mariage. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.