Passer au contenu principal

«Les Suisses doivent serrer les rangs face à la crise»

La présidente de la Confédération Eveline Widmer-Schlumpf a lancé un appel à la solidarité mercredi lors de son allocation radio-télévisée du 1er Août.

«Plus rien n’est stable. Le monde, celui de l’économie et de la finance notamment, est devenu imprévisible», a rappelé Eveline Widmer-Schlumpf depuis Juf, village de son canton des Grisons et le plus élevé d’Europe a être habité toute l’année. Une hauteur qui permet de garder le recul et la vue d’ensemble nécessaire, a-t-elle noté symboliquement.

Marcher ensemble

Rappelant que des mesures avaient été prises, la ministre des finances n’a pas moins souligné les risques encourus. «Si les digues venaient à céder en Europe, la Suisse serait aussi submergée. Nous en sommes conscients et cela nous force à lutter».

Ces prochaines années, la situation sera plus rude et la pression extérieure plus forte encore, a averti la présidente. Pour y faire face, «il importe de ne pas se tirer dans le dos mais, au contraire, de serrer les rangs, garder le regard tourné vers le but et marcher ensemble dans la même direction».

Des pistes

Ne pas se voiler la face mais aider à résoudre les problèmes. La conseillère fédérale bourgeoise démocrate a mis en avant ses recettes: garantir la stabilité des finances publiques et continuer d’investir dans la recherche et l’éducation.

En sus du bon sens, de la fiabilité et du goût de l’innovation, la précision et la qualité sont, selon elle, des valeurs très helvétiques qui permettent à l’économie de croître dans le respect du développement durable et de l’environnement. Pour permettre aussi de pérenniser les assurances sociales.

Aborder tous les problèmes

«Il faut bâtir sur de solides fondations pour que la maison tienne. A quoi bon des tuiles neuves, si les poutres sont pourries ?» Eveline Widmer-Schlumpf a enjoint à aborder ouvertement les problèmes et à examiner ensemble toutes les solutions possibles, alors que la Suisse va franchir la barre des 8 millions d’habitants.

«Cette croissance démographique la mettra sans aucun doute face à des défis dans les domaines des assurances sociales, de la santé publique, des transports et du travail.» La présidente a souligné la bonne résistance de l’économie, notant qu’elle puisait largement dans l’immigration pour sa main d’oeuvre.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.