Les Suisses sont tentés par une hausse des rentes AVS

Votation du 25 septembreSelon un sondage, le projet d’économie verte et la loi sur le renseignement sont aussi bien partis.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les trois objets soumis en votation le 25 septembre font la course en tête. A six semaines du scrutin et en pleine période estivale, les résultats sont bien sûr à prendre avec des pincettes. Le premier sondage Tamedia permet toutefois de dégager certaines tendances. Tour d’horizon.

AVSplus en force

Avec 60% des personnes sondées qui sont prêtes à glisser un oui dans l’urne, le texte des syndicats fait un bon début de campagne. Cette augmentation des rentes est plébiscitée dans tous les partis sauf au PLR. Le oui le plus important étant en Romandie. Si les opposants mettent en avant la difficulté de financer ce projet, les partisans rétorquent qu’il s’agit d’assurer le niveau de vie des aînés.

«Nous ne sommes qu’en tout début de campagne, réagit prudemment Manuel Tornare (PS/GE). Toutefois, ces résultats correspondent au sentiment général de la population, qui estime qu’on ne fait pas beaucoup d’efforts pour l’AVS, alors que d’autres secteurs en profitent. Il n’y a eu que peu d’augmentations des rentes et en plus, on s’amuse à faire joujou avec l’âge de la retraite!»

Le résultat final de l’initiative sera une bonne prise de température en vue de Prévoyance 2020, la vaste réforme des retraites actuellement discutée au parlement.

Loi sur le renseignement

Le référendum devrait échouer. La loi qui veut étendre le pouvoir du Service de renseignement est créditée de 55% de oui contre 38% de non. Les partisans – avant tout de droite – estiment que la Suisse n’est pas suffisamment armée pour faire face au terrorisme. A gauche, les opposants mettent en avant le respect de la sphère privée et craignent un Etat fouineur.

Céline Amaudruz (GE), vice-présidente de l’UDC, se réjouit qu’un oui se dégage, mais elle espère que le score augmente encore: «Il faudrait au moins 65% de oui. Ce serait un signe important dans la situation actuelle. Cette loi ne résoudra pas tout, mais permettra d’apporter des solutions pour lutter contre le terrorisme. Un plébiscite serait aussi une bonne chose pour la première campagne de Guy Parmelin.»

Economie verte

Intitulée «Pour une économie durable et fondée sur une gestion efficiente des ressources», l’initiative des Verts est celle qui compte le plus d’indécis. Bien que 49% des personnes soient favorables à l’idée de verdir l’économie, 18% ne savent toujours pas quoi voter.

Ces résultats ne surprennent pas Adèle Thorens (Verts/VD), ils confirment en partie ceux d’un sondage précédent mené par son parti. «Il y a beaucoup d’indécis car notre initiative n’est pas encore très connue. Notre travail sera surtout un travail d’explication, plus que de conviction. Quand on explique les buts de notre texte, les gens sont prêts à voter oui. La population est consciente du fait que l’économie peut et doit évoluer.»

Les initiants devront surtout aller chercher des voix auprès des électeurs de droite. Si le texte réalise un carton à gauche, les sympathisants PLR et UDC ne veulent pas en entendre parler, estimant que la Suisse en fait déjà beaucoup pour l’environnement.

Le sondage a été réalisé en ligne du 8 au 9 août; 10 912 personnes y ont pris part. Les résultats ont été pondérés selon des critères démographiques, géographiques et politiques. La marge d’erreur se situe à 1,9 point. (24 heures)

Créé: 12.08.2016, 07h26

Le Conseil fédéral a convaincu le 5 juin

L’analyse VOX s’est penchée sur les résultats des dernières votations. Cinq objets, tous gagnés par le Conseil fédéral.

Concernant la révision de l’asile, acceptée par 66,8%, l’argument déterminant a été l’accélération des procédures. L’UDC, à l’origine du référendum, s’est trouvée esseulée.

L’initiative en faveur du service public a été rejetée par 67,6%. C’est à l’UDC que l’approbation a été la plus importante. Lancée par des magazines de défense de consommateurs, elle voulait faire primer la qualité sur la rentabilité dans les ex-régies fédérales. La majorité a toutefois estimé que le texte pouvait au contraire affaiblir le service public.

L’initiative sur le revenu de base inconditionnel, écartée par 76,9% des votants, a quand même réussi à séduire les Verts. Le financement du projet ou la perte d’une incitation au travail ont été les arguments le plus souvent cités par ceux qui ont glissé un non dans l’urne.

L’initiative dite «Vache à lait», lancée par le lobby routier, a enregistré 70,8% de refus. Seuls les sympathisants UDC ont approuvé cet objet. Les économies trop importantes dans d’autres secteurs de la Confédération ont pesé lourd dans la balance.

Enfin, le référendum sur la loi sur la procréation médicalement assistée s’est soldé par un soutien à la révision par 62,4%. Les Verts ont rejeté le texte, alors que les sympathisants du PDC l’ont très largement accepté. Une approbation surprenante, alors que le parti était divisé à l’interne.

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...