Passer au contenu principal

Les Suisses toujours plus attachés aux Bilatérales

Selon un sondage, 63% des Suisses sont favorables à une mise en œuvre flexible de l’initiative UDC.

La faible majorité récoltée par l’initiative «Contre l’immigration de masse» le 9 février 2014 s’est peu à peu désagrégée face aux réalités économiques.
La faible majorité récoltée par l’initiative «Contre l’immigration de masse» le 9 février 2014 s’est peu à peu désagrégée face aux réalités économiques.
Keystone

S’ils votaient aujourd’hui, seuls 36% des Suisses soutiendraient l’initiative «Contre l’immigration de masse» (47% contre, 17% d’indécis). Pour mémoire, 50,3% des citoyens l’avaient acceptée en février 2014. Depuis, le vent a tourné, si l’on en croit un sondage de GfS.Bern mandaté par Interpharma.

Cette étude est la troisième du genre. «La majorité en faveur de l’initiative baisse depuis 2014, lentement mais de façon continue», précise Claude Longchamp, de l’institut GfS.Bern. Le chercheur ajoute dans la NZZ am Sonntag, qui publie l’enquête: «Les arguments économiques prennent davantage de poids dans l’évaluation des Bilatérales.» Plus de 80% des sondés s’expriment ainsi pour une collaboration avec l’Union européenne (UE) sur la base des accords actuels. Conséquence, 63% privilégient une application flexible de l’initiative UDC. Seuls 31% soutiendraient une mise en œuvre stricte, qui risquerait de compromettre les Bilatérales. En ce qui concerne l’extension de la libre circulation à la Croatie, 60% la soutiennent. Rappelons que celle-ci a été acceptée au Conseil national, mais que la commission compétente des Etats hésite, alors que son plénum doit se prononcer en juin.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.