Suisse-UE: gel des négociations en vue?

Mesures d'accompagnementLe regain de tension entre la Suisse et l'Union européenne figure en bonne place dans la presse dominicale. Les partis exigent une suspension des négociations.

Le clash entre les syndicats et le ministre Johann Schneider-Ammann fait de grosses vagues.

Le clash entre les syndicats et le ministre Johann Schneider-Ammann fait de grosses vagues. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après le refus des syndicats de discuter d'un assouplissement des mesures d'accompagnement à la libre circulation des personnes, la direction du PS, du PLR et du PDC exigent une suspension des négociations avec l'UE, affirme la Sonntagszeitung.

Le président du Parti socialiste Christian Levrat déclare au journal dominical que le ministre des affaires étrangères Ignazio Cassis doit encore faire une dernière tentative pour trouver un accord avec Bruxelles sans toucher aux mesures d'accompagnement. Faute de quoi, le Conseil fédéral devra suspendre les négociations.

Un avis partagé par son homologue libérale-radicale Petra Gössi, dont le parti avait accepté en juin une stratégie visant à aller de l'avant dans le dossier européen: «si le Conseil fédéral ne trouve aucun accord sur le fond avec l'UE, les négociations devront être suspendues», dit-elle au journal alémanique. Pour elle, il n'y a aucune chance de trouver une majorité à l'interne sans les syndicats.

Gel inévitable

Quant au patron du PDC Gerhard Pfister, il juge un gel des négociations inévitable. Il demande en outre à M. Cassis de discuter avec Bruxelles pour que les deux parties renoncent à des sanctions et des mesures de rétorsion jusqu'à la reprise des négociations. La NZZ am Sonntag cite d'ailleurs une analyse de l'administration fédérale dans laquelle des experts mettent précisément en garde contre des mesures de rétorsion de l'UE.

De son côté, le président d'economiesuisse Heinz Karrer défend dans le SonntagsBlick l'importance d'un accord cadre avec l'Union européenne. Sans un tel accord, l'accès au marché européen serait en danger, affirme-t-il. Or l'accès à ce marché est extrêmement important pour de nombreuses branches en Suisse, car environ 50% des exportations suisses partent vers les pays de l'UE. La Suisse doit au commerce avec l'UE 20% de la création de valeur dans le pays, ajoute M. Karrer.

Créé: 12.08.2018, 07h46

Articles en relation

Comprendre la crise sur les mesures d'accompagnement

Suisse-UE Les syndicats ont boycotté les négociations sur les mesures visant à protéger les salaires suisses, provoquant ainsi une crise en vue d'un accord-cadre avec l'UE. Explications. Plus...

Le coup d’éclat des syndicats reçoit peu de soutien de la base

Suisse-UE Un sondage révèle que seuls 18% des militants socialistes estiment que les mesures d’accompagnement sont intouchables. Plus...

Les Suisses divisés sur un accord avec l'UE

Sondage Les électeurs sont divisés sur la question des mesures d'accompagnement, selon un sondage Tamedia publié jeudi. Plus...

Bruxelles s'inquiète du boycott des syndicats

Suisse L'Union européenne veut continuer les négociations sur un accord-cadre alors que les syndicats montrent les muscles pour défendre les mesures d'accompagnement. Plus...

L'USS ne discutera pas avec le Conseil fédéral

Suisse L'Union syndicale suisse boycottera la consultation sur les mesures d'accompagnement menées par Johann Schneider-Ammann. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 11 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...