[DIRECT] Le National accepte l'entrée en matière de la Lex Weber

Résidences secondairesMalgré un front rose-vert opposé au projet soumis à la Chambre du peuple, le National a refusé de renvoyer la loi sur les résidences secondaires au Conseil fédéral.

Le National empoigne la délicate mise en application de la Lex Weber, acceptée par le peuple en 2012. (Photo d'illustration).

Le National empoigne la délicate mise en application de la Lex Weber, acceptée par le peuple en 2012. (Photo d'illustration). Image: Keystone

Créé: 03.03.2015, 08h37

Dossiers

Articles en relation

Vera Weber change de ton et tente de trouver un compromis

Résidences secondaires La présidente d’Helvetia Nostra tend la main à ses adversaires, à quelques jours d’un débat crucial sur la Lex Weber à Berne. Plus...

Les Chambres empoignent de gros débats en mars

Session de printemps De gros dossiers attendent les parlementaires, comme la loi sur le renseignement, celle sur les résidences secondaires, les naturalisations ou l'imposition des familles. Plus...

Les taxes sur les résidences secondaires jettent un froid

Tourisme De nombreuses stations tentent de faire passer leurs hôtes à la caisse pour couvrir les coûts liés au tourisme. Du Valais aux Grisons, la résistance s’organise. Plus...

Et si la Lex Weber était appliquée dans l'urgence ?

Résidences secondaires La commission de l'aménagement du territoire du National propose d'appliquer la loi dans l'urgence. Réponse en mars. Plus...

L'économique valaisanne prône des adaptations à la Lex Weber

Résidences secondaires Les communes et milieux économiques valaisans souhaitent des améliorations de la loi sur les résidences secondaires. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.