Passer au contenu principal

Les supercalculateurs de MétéoSuisse sont financés

Le Conseil fédéral va allouer 1,36 million de francs de plus pour la prochaine génération destinée à mieux établir les modèles météo.

Les bureaux de MétéoSuisse à Genève.
Les bureaux de MétéoSuisse à Genève.
Keystone

MétéoSuisse recevra un crédit supplémentaire d'1,36 million de francs par an à son budget, a décidé mercredi le Conseil fédéral. La somme sera investie dans la prochaine génération de supercalculateurs destinés aux modèles météorologiques.

Les prévisions météo sont basées sur des modèles de prévisions numériques. Ces modèles requièrent des calculateurs extrêmement puissants. La décision du Conseil fédéral garantit que la technologie et la programmation des calculateurs pourront continuer à se développer et rester à la pointe du progrès.

MétéoSuisse exploite ses modèles météorologiques au Centre suisse de calcul scientifique (CSCS) à Lugano, affilié à l'EPFZ. Leur financement était assuré jusqu'ici par un crédit spécial de la Confédération alloué à l'EPFZ, dans le cadre de la Stratégie nationale pour le calcul de grande puissance 2009-2014.

L'an dernier, la collaboration entre MétéoSuisse, le CSCS et l'industrie a permis le développement d'une nouvelle architecture informatique, utilisant des processeurs graphiques comme on en voit sur les consoles de jeux vidéo. Le «superordinateur météo» calcule des modèles météorologiques de résolution deux fois plus élevée que les précédents, avec une meilleure efficacité énergétique.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.