Suspect arrêté en Turquie pour une tuerie à Berne en 1998

Meurtre au tea-roomUn homme suspecté d'avoir abattu 4 personnes dans un tea-room de Berne il y a 15 ans, a été arrêté en Turquie, a annoncé la police bernoise dimanche.

Le tea-room Safari, où a eu lieu le drame il y a 15 ans, n'existe plus. Il se situait à l'angle des rues Belpstrasse/Kappellenstrasse.

Le tea-room Safari, où a eu lieu le drame il y a 15 ans, n'existe plus. Il se situait à l'angle des rues Belpstrasse/Kappellenstrasse. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un Turc de 54 ans, suspecté d’être impliqué dans une tuerie qui avait fait quatre morts en 1998 dans un tea-room à Berne, a été arrêté en Turquie. Il sera jugé dans son pays.

Le ressortissant turc ne pouvant pas être extradé de Turquie, la procédure pénale est prise en charge par la justice turque, a indiqué dimanche la police cantonale bernoise dans un communiqué confirmant une information de la SonntagsZeitung. Le suspect se trouve actuellement en détention.

Le soir du 27 juillet 1998, quatre personnes avaient été abattues dans l’ancien tea-room «Safari» en ville de Berne. Il s’agissait de trois ressortissants turcs, âgés de 41, 39 et 37 ans et d’un Suisse de 46 ans. L’un d’eux, d’origine kurde, était le propriétaire du local.

Le lendemain, la police avait retrouvé plusieurs armes à Schlosswil, à 16 km des lieux du crime. Il s’agissait d’un véritable petit arsenal : un fusil Kalachnikov, deux pistolets de la marque CZ, un pistolet Walther, deux grenades à main d’exercice. Le fusil avait par la suite été clairement identifié comme l’une des armes du crime.

Fuite à l’étranger

Mais personne n’avait pu être arrêté. Les enquêteurs avaient toutefois pu identifier le propriétaire du fusil, mais ce dernier avait réussi à fuir à l’étranger.

Les recherches sont restées vaines de longues années durant alors qu’elles avaient mobilisé jusqu’à 30 enquêteurs et que l’affaire avait été médiatisée sur les télévisions germanophones dans l’émission «Affaires non résolues XY». A l’automne 2000, le Turc avait été temporairement arrêté mais les soupçons à son encontre n’avaient pas pu être confirmés.

Traces ADN

L’enquête s’est poursuivie. A la lumière de nouvelles analyses menées avec des méthodes modernes, les enquêteurs ont finalement pu localiser le suspect en Turquie. L’homme a été arrêté le 28 novembre dernier et placé en détention. Il a été démasqué grâce aux traces ADN relevées sur les lieux de l’homicide.

Le mobile des faits reste pour l’heure obscur. Les autorités bernoises espèrent que le procès en Turquie permettra de mieux comprendre les raisons de ce multiple homicide. Jusqu’à présent, ils ont privilégié la piste d’un règlement de compte avec le tenancier kurde du «Safari».

Les autres victimes, un Suisse et deux serveurs turcs du tea-room, auraient été tuées de par leur présence fortuite dans l’établissement. L’enquête concernant d’éventuels suspects se poursuit, précise la police bernoise dimanche. Une récompense allant jusqu’à 20’000 francs offerte à l’époque reste d’actualité (ats/nxp)

Créé: 07.07.2013, 11h55

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.