Passer au contenu principal

Trafic aérienSwiss a accueilli un peu plus de passagers en 2016

Après trois trimestres, Swiss a offert 6,2% de sièges au kilomètre en plus en comparaison annuelle.

Swiss dessert à partir de Zurich et Genève 102 destinations dans 46 pays.
Swiss dessert à partir de Zurich et Genève 102 destinations dans 46 pays.
Keystone

Swiss a transporté un nombre de passagers en hausse de 0,2% au cours des neuf premiers mois à 12,5 millions. La compagnie aérienne nationale a dans le même temps effectué 111'116 vols, soit 1% de plus en comparaison annuelle.

En ne considérant que le mois de septembre, le transporteur contrôlé par le groupe allemand Lufthansa a accueilli 1,51 million de passagers (hors Edelweiss Air), soit une hausse de 3,5%. Le nombre des vols est pour sa part en croissance de 1% sur un an à 12'724, a indiqué mardi Swiss International Air Lines.

Après trois trimestres en 2016, Swiss a offert pour l'ensemble de son réseau 6,2% de sièges au kilomètre en plus en comparaison annuelle. Une évolution qui a permis d'accroître le nombre de sièges vendus au kilomètre de 3%, précise le communiqué. Le taux d'occupation s'est fixé à 81,3% (-2,6 points).

Croissance pour le groupe

Sur le seul mois de septembre, les valeurs respectives ressortent à 12,4% et 9% pour les indicateurs de sièges au kilomètre. Le coefficient d'occupation apparaît de son côté à 83,4% (-2,6 points également). Pour rappel, Swiss dessert à partir de Zurich et Genève 102 destinations dans 46 pays.

Quant au groupe Lufthansa (Lufthansa, Austrian Airlines, Eurowings et Swiss), il a transporté près de 10,8 millions de passagers en septembre, soit 5,2% de plus que lors du mois correspondant de 2015 (mois marqué par un jour de grève chez Lufthansa). La compagnie Lufthansa en a concentré à elle seule 6,05 millions ( 3,7%).

Moins de bénéfice au semestre

Sur le plan financier, Swiss a connu un premier semestre 2016 difficile. La compagnie aérienne a dégagé un bénéfice opérationnel en recul de plus d'un quart (-28%) à 153 millions de francs. Le chiffre d'affaires a reculé de 3% sur un an à 2,28 milliards, pénalisé par le franc fort.

La contraction du résultat d'exploitation s'explique notamment par un facteur unique de comparaison avec les six premiers mois de l'an passé. Les nouvelles conventions collectives de travail (CCT) pour les personnels de cockpit et de cabine n'étaient en effet pratiquement pas entrées en vigueur.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.