Passer au contenu principal

Tamedia 1, Abramovitch 0

Le milliardaire a perdu une procédure visant à interdire la parution d’informations dans «Le Matin Dimanche».

Le Russe a fait recours auprès du Tribunal fédéral.
Le Russe a fait recours auprès du Tribunal fédéral.
Keystone

Le groupe de presse Tamedia (qui édite notamment «24 heures») a remporté la première manche du match qui l’oppose à Roman Abramovitch. À la fin d’avril, le Tribunal de commerce de Zurich a levé l’interdiction faite au «Matin Dimanche» de publier certaines informations concernant le milliardaire russe, a rapporté le journal dominical. Le patron du club de football de Chelsea doit payer 15'000 francs de frais de justice et indemniser Tamedia à hauteur de 6000 francs pour les dépenses occasionnées. L’oligarque a fait recours auprès du Tribunal fédéral et l’interdiction de publication est maintenue jusqu’au jugement.

Le litige concerne un article sur la tentative de Roman Abramovitch de s’établir à Verbier. Durant l’été 2016, il a demandé un permis de séjour en Valais. Un an plus tard, il a soudainement retiré sa demande. «Le Matin Dimanche» a voulu en expliquer la raison en février 2018, mais le Russe s’y est opposé auprès du Tribunal de commerce de Zurich. Le journal avait donc pu révéler qu’il avait souhaité s’installer à Verbier, mais sans préciser le fond de l’affaire. Le tribunal a finalement levé l’interdiction, après un examen approfondi de la situation.

À noter que les mauvaises nouvelles s’accumulent pour Roman Abramovitch. Selon plusieurs médias russes et anglais, le milliardaire n’a plus de permis de séjour en Angleterre. Il est aussi en procès en Suisse contre la Banque européenne pour la reconstruction et le développement.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.