Passer au contenu principal

Tariq Ramadan dépose plainte contre trois de ses accusatrices

L'islamologue genevois contre-attaque et saisit la justice pour dénonciation calomnieuse.

Tariq Ramadan vit toujours en France sous contrôle judiciaire.
Tariq Ramadan vit toujours en France sous contrôle judiciaire.
AFP

Dans deux semaines, le 14 mars, Tariq Ramadan demandera devant la justice française une «démise en examen» dans les deux affaires où il est poursuivi pour viol dans ce pays: contre Christelle, dans un hôtel en 2009 à Lyon, et contre Henda Ayari, dans un hôtel parisien en 2012.

Mis en examen en février de l’année passée et placé en détention préventive jusqu’au mois de novembre, Tariq Ramadan est toujours sous contrôle judiciaire mais il lance une contre-offensive: comme l’a révélé RTL, il a déposé une série de plaintes contre ses deux accusatrices pour «dénonciation calomnieuse» et «dénonciation d’une infraction imaginaire». Une de ses plaintes vise aussi une troisième accusatrice, Mounia Rabbouj, qui l’accuse de 9 viols entre 2013 et 2014, mais dont les faits n’ont pas fait l’objet d’une mise en examen par les juges d’instruction.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.