Pour téléphoner moins cher à l'étranger, passez par le Net!

Frais d'itinéranceC'est la suggestion que fait l'Office fédéral de la communication pour contrer les prix de roaming des opérateurs suisses.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Européens pourront l'été prochain passer leurs vacances dans un des 26 pays de l'Union et téléphoner sans débourser un centime de plus par rapport à leur communication nationale. La Commission européenne a précisé cette semaine une directive qui interdit aux opérateurs téléphoniques de surcharger leur facture d'un tarif pour l'itinérance (roaming) Et les Suisses?

Notre article: Aucun frais de roaming dans l'UE dès juin 2017

Rien. Aucune majorité politique ne s'est dégagée jusqu'à présent à Berne pour imposer aux opérateurs téléphoniques suisses la totale gratuité de l'itinérance aux voyageurs qui se rendent à l'étranger. Caroline Sauser, porte-parole de l'Office fédéral de la communication explique: «Contrairement à l'Union européenne, la Suisse ne dispose pas d'une réglementation concernant les prix de roaming. Il n'est donc pas possible d'appliquer en Suisse les propositions de la commission européenne.»

Communiquez via des applications

La cheffe de presse de l'Ofcom relève qu'il est tout à fait possible de contourner les opérateurs de téléphonie, en Suisse et à l'étranger. «Le développement de certaines applications pour téléphones mobiles qui permettent de faire transiter la voix par le WLAN (comme What’s App de Facebook ou IO de Swisscom) offrent des alternatives à l'itinérance internationale.» Il existe aussi d'autres applications dédiées comme Skype, Viber ou Tango. Google ou Microsoft offre aussi une solution de téléphonie ou de visiophonie quand la connexion est suffisante via l'Internet.

Qu'en est-il des Européens qui viennent en vacances en Suisse? «Il n'est aujourd'hui pas possible, répond Caroline Sauser, de prévoir l'évolution du prix d'itinérance pour les étrangers qui téléphonent ou échangent des données en Suisse.»

Révision en cours de la loi sur les télécommunications

Dans sa réponse détaillée aux questions de la Tribune de Genève, la «dircom» de l'Ofcom rappelle que cette question des coûts de l'itinérance a déjà dans le passé fait l'objet de plusieurs interventions parlementaires. Elles n'ont toutefois jamais atteint la majorité dans les chambres fédérales.

Dans le cadre de la révision partielle de la loi sur les télécommunications (LTC), la proposition de réglementer l'itinérance avait été avancée, en permettant au Conseil fédéral de fixer des limites de prix lorsqu'un contrat international existe. Cette proposition a toutefois suscité des réactions sceptiques lors de la consultation. Les propositions d'amélioration, comme l'obligation de facturer à la seconde (au lieu d'arrondir à la minute supérieure) et au kilo-octet ont reçu davantage de soutien. A suivre donc. Le Conseil fédéral n'a pas encore pris position sur le résultat de la consultation.

Dans l'intervalle, de nouvelles interventions parlementaires (notamment la motion Schneider-Schneiter) demandent des mesures pour éviter que les consommateurs suisses ne paient bien plus que les Européens.

Créé: 22.09.2016, 15h39

L'avis de Swisscom

Pour Christian Neuhaus, porte-parole de Swisscom, de loin le premier opérateur de téléphonie en Suisse, «notre pays ne fait pas partie de l'UE, raison pour laquelle Swisscom ne profite pas des conditions d'achat réglementées et doit dès lors les négocier individuellement.» Toutefois, affirme le chef de presse de l'ancienne régie fédérale des PTT, «Swisscom baisse continuellement ses tarifs d'itinérance, de manière à ce que ses clients puissent toujours utiliser leur portable sans souci à l'étranger». Il ajoute que «les 2,33 millions de clients Swisscom qui sont déjà titulaires d'un abonnement Natel inifinity bénéficient d'un volume et de jours inclus pour l'itinérance».

Conclusion, l'itinérance Swisscom n'est donc pas à la portée de toutes les bourses. le porte-parole ne cite pas l'application IO de Swisscom qui permet comme What's App de Facebook de communiquer par la voix et l'image partout dans le monde dès qu'on est sur une réseau Wifi ouvert. (JFM)

Articles en relation

Aucun frais de roaming dans l'UE dès juin 2017

Télécommunications Les citoyens européens pourront téléphoner sans frais d'itinérance et sans limite de temps à partir de l'été prochain. Plus...

Les frais du roaming au cœur d'une bataille

Télécommunications Partis et consommateurs sont montés au front autour du projet de Berne de lutte contre l'explosion des notes de téléphone à l'étranger. Plus...

L'UE supprime les frais de roaming

Télécommunications Les frais d'itinérance pour la téléphonie mobile seront bannis à partir de 2017 au sein de l'Union européenne. Plus...

La lutte autour des frais de roaming se poursuit

Suisse Les consommateurs espèrent beaucoup de la prochaine révision de la loi sur les télécoms. Car 800 millions de frais de roaming leur sont facturés chaque année. Plus...

La guerre du «roaming» se poursuit en Suisse

Téléphonie Dans leur guerre des tarifs, les principaux opérateurs suisses ont récemment baissé leurs frais d'itinérance («roaming»). Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.