Passer au contenu principal

La tempête Niklas a fait 9 morts, dont un à Zurich

Au moins neuf personnes ont perdu la vie en Europe centrale lors du passage mardi de la tempête «Niklas», qui a pris localement le caractère d'un ouragan.

Des rafales à plus de 160 km/h ont balayé la Suisse. Ici près de Zurich (Mardi 31 mars 2015)
Des rafales à plus de 160 km/h ont balayé la Suisse. Ici près de Zurich (Mardi 31 mars 2015)
Keystone
Des rafales à plus de 160 km/h ont balayé la Suisse. Ici près de Zurich (Mardi 31 mars)
Des rafales à plus de 160 km/h ont balayé la Suisse. Ici près de Zurich (Mardi 31 mars)
Keystone
Des rafales à plus de 160 km/h ont balayé la Suisse. Ici près de Zurich (Mardi 31 mars)
Des rafales à plus de 160 km/h ont balayé la Suisse. Ici près de Zurich (Mardi 31 mars)
Keystone
1 / 5

Le trafic ferroviaire était en voie de normalisation mercredi.

Sept personnes sont mortes en Allemagne : trois automobilistes ont été victimes de chutes d'arbres en Bavière (sud) et en Rhénanie-Palatinat (ouest), et un homme a été tué par la chute d'un mur abattu par le vent en Saxe-Anhalt (centre).

Trois automobilistes ont péri en raison de subites chutes de neige et de grêle dans le sud du pays.

En Autriche, un homme de 63 ans a trouvé la mort après être tombé d'une échelle en tentant de réparer son toit en Basse-Autriche (nord). Une fillette de 9 ans a par ailleurs été blessée pas une chute d'arbre au Tyrol (ouest).

En Suisse, un automobiliste de 75 ans a été tué par une chute d'arbre à Andelfingen (ZH).

Près de 200km/h

L'épisode de vent violent, qui a affecté une partie du nord de l'Europe allant de l'Ecosse à la Pologne en passant par le nord et l'est de la France, a culminé mardi en Allemagne, tournant localement à l'ouragan avec des rafales dépassant les 190 km/h.

Le trafic ferroviaire et routier était en voie de normalisation mercredi en Europe centrale, après avoir été perturbé par les intempéries. De nombreuses toitures ont été arrachées et des dizaines de milliers de foyers temporairement privés d'électricité.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.