Passer au contenu principal

«Je me sens tout le temps persécutée, en survie»

Eva Roethlisberger fait partie des 5% de suisses souffrant d’électrosensibilité. Les scientifiques restent encore divisés sur l’origine de ce mal.

Eva Roethlisberger part souvent se réfugier dans la nature pour échapper aux ondes.
Eva Roethlisberger part souvent se réfugier dans la nature pour échapper aux ondes.
Odile Meylan

Les ondes électromagnétiques sont invisibles mais nous pénètrent en permanence. Elles sont omniprésentes au travail, dans les lieux publics ou dans les immeubles d’habitation. Elles tissent leur toile au rythme du développement exponentiel des technologies numériques (antennes relais, téléphones, objets connectés, etc.) Aujourd’hui, la majorité de la population n’en a pas conscience. Mais pour certaines personnes, vivre en leur présence est un vrai calvaire.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.