Terrorisme: «On ne peut pas contrôler tout le monde»

Attentats de BruxellesAu lendemain des attentats de Bruxelles, le conseiller fédéral Ueli Maurer tempère les ardeurs. Il privilégie l'observation des risques aux contrôles.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Suisse n'a pas l'intention de procéder à des contrôles systématiques aux frontières, malgré la menace terroriste et les attentats de Bruxelles.

Interviewé mercredi par la RTS, le conseiller fédéral Ueli Maurer favorise l'observation des risques.

Pas de sécurité à 100%

«On ne peut pas seulement augmenter le nombre des hommes, il faut augmenter l'observation des risques», affirme le ministre des finances, également en charge du Corps des gardes-frontière. Il estime qu'il n'est pas possible de contrôler les 700'000 personnes qui traversent les frontières chaque jour, même avec un appui de l'armée, et ajoute: «Dans une société ouverte, il n'est pas possible d'avoir une sécurité à 100%».

En novembre, suite aux attentats de Paris, les services de sécurité de la Confédération avaient renforcé les effectifs aux postes frontières. A la frontière franco-suisse, les gardes-frontière et les polices des deux pays avaient intensifié les contrôles. Les contrôles avaient été systématisés côté français, mais pas côté suisse.

Pas besoin de réintroduire de contrôles aux frontières

Le Conseil fédéral avait par ailleurs estimé en décembre, dans le cadre de la crise migratoire, que la Suisse n'a pas besoin de réintroduire de contrôles à ses frontières. Les mesures appliquées par le Corps des gardes-frontière aux douanes ou les contrôles de personnes effectués en cas de soupçon policier sont suffisants pour faire face à l'immigration, selon lui. (ats/nxp)

Créé: 23.03.2016, 11h50

Articles en relation

Le fil des événements des attentats de Bruxelles

Belgique Deux frères connus des services de police ont été identifiés ainsi qu'un 3e kamikaze. Un quatrième homme est recherché. Le lien avec les attaques de Paris semble confirmé. Plus...

La presse suisse sous le choc après les attentats

Explosions à Bruxelles Les éditorialistes s'interrogent, au lendemain des attentats de Bruxelles, et n'hésitent pas à évoquer la guerre. Plus...

Vols supprimés entre Bruxelles et la Suisse

Attentats Les liaisons aériennes ne devraient pas reprendre avant jeudi matin à l'aéroport de Zaventem à Bruxelles, après les attentats terroristes de mardi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.