Passer au contenu principal

Coronavirus en SuisseLe Tessin prolonge ses mesures de lutte

Face à la pandémie, les autorités tessinoises ont reconduit vendredi pour deux semaines les mesures restrictives en vigueur dans le canton.

Pour Nicolas Bideau, le directeur de Présence suisse, l'épidémie de Covid-19 a renforcé l'image de la Suisse à l'étranger. (Samedi 9 mai 2020)
Pour Nicolas Bideau, le directeur de Présence suisse, l'épidémie de Covid-19 a renforcé l'image de la Suisse à l'étranger. (Samedi 9 mai 2020)
Keystone
L'administration fédérale des douanes rouvre une quinzaine de passages frontières la semaine prochaine, suite à l'assouplissement des restrictions d'entrée en Suisse. (8 mai 2020)
L'administration fédérale des douanes rouvre une quinzaine de passages frontières la semaine prochaine, suite à l'assouplissement des restrictions d'entrée en Suisse. (8 mai 2020)
Keystone
Soldiers from the Swiss Army 'Bataillon Hopital 2' from 'Division territoriale 1' walk as they practice health and medical exercises in the military camp before being deployed in support of public hospitals during the coronavirus disease (COVID-19) outbreak in Biere, Switzerland, Saturday, March 21, 2020. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
Soldiers from the Swiss Army 'Bataillon Hopital 2' from 'Division territoriale 1' walk as they practice health and medical exercises in the military camp before being deployed in support of public hospitals during the coronavirus disease (COVID-19) outbreak in Biere, Switzerland, Saturday, March 21, 2020. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
Keystone
1 / 55

Le gouvernement tessinois a prolongé vendredi de deux semaines les mesures de lutte contre le coronavirus. Les Alémaniques qui auraient la bougeotte seront maintenus à distance par des contrôles sur les routes et une campagne de sensibilisation.

L'«interdiction de sortir» pour les plus de 65 ans a été prolongée de deux semaines, jusqu'au 13 avril. Aucune amende n'a toutefois été infligée jusqu'ici, a indiqué vendredi soir le président du gouvernement tessinois, Christian Vitta, lors d'une conférence de presse. Il s'agit avant tout de faire en sorte que ces personnes n'aillent pas faire leurs courses.

Le ministre suisse de la santé Alain Berset avait déclaré plus tôt dans l'après-midi à Berne qu'il ne comprenait pas cette mesure comme une interdiction, mais comme une «recommandation très pressante». Le Tessin est en effet particulièrement touché par la pandémie. La fermeture des industries, valable initialement jusqu'au 29 mars, a également été prolongée jusqu'au 13 avril.

Le gouvernement est conscient que la prolongation de ces mesures requiert de grands sacrifices de la population tessinoise. Christian Vitta a remercié en particulier l'économie, durement touchée par la crise du coronavirus. La bonne nouvelle, toutefois, c'est que ces mesures ont produit de premiers effets positifs.

Phase délicate

Le canton se trouve dans une phase délicate, a souligné Christian Vitta. «L'objectif suprême doit être de protéger notre santé et notre système de santé», a-t-il dit.

Même si les mesures prises seront à un moment donné assouplies peu à peu, la population doit s'attendre à une nouvelle normalité, a averti le président du gouvernement. Les Tessinois devront vivre dans une «normalité limitée» durant les premiers mois après la crise.

Contrôles prévus sur les routes

Le chef de l'Etat-major cantonal de conduite et commandant de la police cantonale a lui indiqué que de nombreux contrôles radar seraient effectués sur les routes dès la semaine prochaine. Il ne s'agit en effet pas de charger un peu plus le système de santé avec des accidentés de la route, a-t-il dit.

Des contrôles sur les routes seront également effectués dans les cantons d'Uri et des Grisons avant Pâques, afin d'informer les voyageurs en direction du Tessin de la situation prévalant dans ce canton.

Le pharmacien cantonal tessinois, Giovan Maria Zanini a de son côté déclaré que le canton disposait de suffisamment de matériel de protection. La quantité de masques, notamment, n'est toutefois pas illimitée.

Le médecin cantonal Giorgio Merlani a lui donné les derniers chiffres. Le nombre de contamination reste «stable», a-t-il indiqué. Mais même si les mesures prises donnent des effets, «le virus est toujours là dehors», a averti Giorgio Merlani.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.