Passer au contenu principal

Le TF classe le scandale de la pilule Yasmin

Bayer, le fabricant du contraceptif, est exonéré de toute responsabilité après l’embolie pulmonaire d’une jeune fille de 16 ans.

Keystone

L’entreprise pharmaceutique Bayer n’a pas failli à son devoir d’information auprès des patients. Le jugement du Tribunal fédéral met un point final au feuilleton médico-judiciaire autour de la pilule Yasmin. La plaignante, Céline Pfleger, est définitivement déboutée.

En mars 2008, cette jeune Zurichoise, âgée alors de 16 ans, fait une embolie pulmonaire qui la laisse lourdement handicapée. La famille pointe du doigt le contraceptif de l’adolescente: la pilule Yasmin. Avec le soutien de son assureur, elle attaque en justice le fabricant, lui reprochant un manque d’information quant aux risques liés au produit. L’affaire a un retentissement national et lance un grand débat sur les risques liés aux contraceptifs de dernière génération.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.