Le TF garde la main sur les systèmes électoraux

SuisseLe Conseil national n'a pas voulu du projet d'article constitutionnel visant à laisser plus de latitude aux cantons.

La jurisprudence du TF a suscité la grogne de plusieurs cantons mais le Conseil national n'a rien voulu entendre.

La jurisprudence du TF a suscité la grogne de plusieurs cantons mais le Conseil national n'a rien voulu entendre. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Tribunal fédéral continuera d'avoir son mot à dire sur les systèmes électoraux cantonaux. Le Conseil national a enterré vendredi par 103 voix contre 90 le projet d'article constitutionnel visant à laisser plus de latitude aux cantons.

L'UDC et le PDC soutenaient ce projet alors que la majorité du PLR, le PS, les Verts et le PVL le rejetaient. L'article constitutionnel répondait au développement récent de la jurisprudence du Tribunal fédéral concernant les modes de scrutin utilisés par les cantons pour les élections et le découpage de leur territoire en circonscriptions.

Principes à respecter

Partant du principe que les voix de tous les électeurs doivent contribuer dans une même mesure au résultat d'un scrutin, les juges estiment qu'un quorum de 10% ne doit pas être dépassé. Concrètement, dans chaque circonscription électorale, il doit y avoir au moins neuf sièges à attribuer.

A défaut, il faut regrouper des circonscriptions ou recourir à une répartition bi-proportionnelle, par exemple la méthode dite du double Pukelsheim.

Le Tribunal fédéral a en outre estimé que le système majoritaire n’était acceptable qu’à certaines conditions: lorsque l’autonomie des communes formant les circonscriptions est particulièrement élevée, lorsque les communes connaissant le système majoritaire comptent très peu d’habitants et lorsque les partis politiques n’occupent pas une place très importante.

Grogne

Cette jurisprudence a suscité la grogne de plusieurs cantons. En procédure de consultation, 17 cantons sur 26 ont soutenu l'idée d'un nouvel article constitutionnel. On a reproché aux juges de prendre des décisions politiques qui outrepassent la souveraineté cantonale.

Le projet qui vient d'être enterré voulait préciser que les cantons sont libres de déterminer le mode d'élection de leurs autorités et de leurs conseillers aux Etats, qui peut être majoritaire, proportionnel ou mixte. Les cantons auraient aussi été libres d’établir leurs circonscriptions électorales et d’adopter des règles électorales particulières. (ats/nxp)

Créé: 14.12.2018, 10h39

Articles en relation

Le Conseil des Etats réforme la péréquation

Suisse Avec la réforme de la péréquation financière décidée mardi, plusieurs cantons risquent de perdre au change. Le Conseil national doit encore se prononcer. Plus...

Les médecins devront être admis par les cantons

Suisse Le conseil National a adopté mercredi un concept d'admission des médecins par les cantons. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.