«Ma thèse en 180 secondes» gagnée par une Suissesse

MarocAprès avoir remporté la finale à Lausanne en juin, une doctorante de l'université de Fribourg s'impose au Maroc.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Désirée Koenig a gagné jeudi la finale du concours international intitulé «Ma thèse en 180 secondes». A Rabat, elle a su convaincre en présentant sa thèse sur les «mécanismes de régénération des organes chez les poissons zèbres».

Cette année, pour la première fois, des candidats suisses étaient présents et se mesuraient à 17 autres concurrents venus du Québec, de France, de Belgique, du Maroc, de plusieurs pays africains et d'Indonésie. Après avoir remporté Linkla finale suisse en juin à Lausanne, Désirée Koenig s'est aussi imposée à Rabat, au Maroc.

«Ceci et un poisson zèbre et ce soir je veux tenter de vous convaincre qu'il devrait être votre poisson préféré», a-t-elle commencé sa présentation victorieuse. Celle-ci est visionnable dans une vidéo sur le site de l'organisation.

«Une fois que l'on comprendra comment les poissons zèbres peuvent régénérer leurs organes, on pourra essayer d'appliquer ces connaissances à des humains qui ont perdu une jambe dans un accident de voiture, ou un doigt dans une machine de chocolat», a-t-elle expliqué en concluant que «les poissons zèbres sont un espoir pour le futur».

Devant Laval et Poitiers

Désirée Koenig qui a grandi dans le Jura bernois repart avec un prix de 1500 euros (plus de 1600 francs) en poche. Suit ensuite Maude Gratuze, de l'Université Laval (Québec) avec son travail «Impact du diabète sur la phosphorylation de la protéine tau dans la maladie d«Alzheimer» et Nicolas Urruty, de l'Université confédérale Léonard de Vinci, Poitiers (France) avec un travail intitulé «Impact de la réduction des pesticides sur le rendement du blé en France».

Ce concours est réservé aux doctorants. Il vise à mettre en avant leurs qualités de communication, leur enthousiasme et leur passion pour la recherche, en un événement ludique qui s«adresse au public le plus large.

Il sera à nouveau organisé dans les universités suisses en 2017. La finale nationale aura lieu fin mai ou début juin à l'Université de Genève. Quant à la finale internationale de 2017, elle se tiendra au début de l'automne, à l'Université de Liège, en Belgique. (ats/nxp)

Créé: 30.09.2016, 13h04

Articles en relation

Paolo Schumacher explique sa thèse universitaire en 180 secondes

Concours Un Lausannois décroche le prix du public à la finale suisse d'une compétition de vulgarisation scientifique. Plus...

«Ma thèse en 180 secondes»: 3 minutes pour convaincre

Défi Faire comprendre un obscur sujet de thèse en trois minutes maximum: voici le défi relevé par des étudiants français. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 19 mars 2019.
(Image: Bénédicte) Plus...