Passer au contenu principal

«Ma thèse en 180 secondes» gagnée par une Suissesse

Après avoir remporté la finale à Lausanne, une doctorante de l'Université de Fribourg arrive en tête du concours à Rabat.

Désirée Koenig a gagné jeudi la finale du concours international intitulé «Ma thèse en 180 secondes». A Rabat, elle a su convaincre en présentant sa thèse sur les «mécanismes de régénération des organes chez les poissons zèbres».

Cette année, pour la première fois, des candidats suisses étaient présents et se mesuraient à 17 autres concurrents venus du Québec, de France, de Belgique, du Maroc, de plusieurs pays africains et d'Indonésie. Après avoir remporté Linkla finale suisse en juin à Lausanne, Désirée Koenig s'est aussi imposée à Rabat, au Maroc.

«Ceci et un poisson zèbre et ce soir je veux tenter de vous convaincre qu'il devrait être votre poisson préféré», a-t-elle commencé sa présentation victorieuse. Celle-ci est visionnable dans une vidéo sur le site de l'organisation.

«Une fois que l'on comprendra comment les poissons zèbres peuvent régénérer leurs organes, on pourra essayer d'appliquer ces connaissances à des humains qui ont perdu une jambe dans un accident de voiture, ou un doigt dans une machine de chocolat», a-t-elle expliqué en concluant que «les poissons zèbres sont un espoir pour le futur».

Devant Laval et Poitiers

Désirée Koenig qui a grandi dans le Jura bernois repart avec un prix de 1500 euros (plus de 1600 francs) en poche. Suit ensuite Maude Gratuze, de l'Université Laval (Québec) avec son travail «Impact du diabète sur la phosphorylation de la protéine tau dans la maladie d«Alzheimer» et Nicolas Urruty, de l'Université confédérale Léonard de Vinci, Poitiers (France) avec un travail intitulé «Impact de la réduction des pesticides sur le rendement du blé en France».

Ce concours est réservé aux doctorants. Il vise à mettre en avant leurs qualités de communication, leur enthousiasme et leur passion pour la recherche, en un événement ludique qui s«adresse au public le plus large.

Il sera à nouveau organisé dans les universités suisses en 2017. La finale nationale aura lieu fin mai ou début juin à l'Université de Genève. Quant à la finale internationale de 2017, elle se tiendra au début de l'automne, à l'Université de Liège, en Belgique.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.