Passer au contenu principal

Succession BurkhalterLe ticket à trois suscite une large approbation

De part et d'autre, les partis représentés à Berne ont exprimé leur avis sur le choix du PLR.

Le conseiller fédéral tessinois que les relations de la Suisse avec l'UE constituent une priorité pour 2018. (Jeudi 1 février 2018)
Le conseiller fédéral tessinois que les relations de la Suisse avec l'UE constituent une priorité pour 2018. (Jeudi 1 février 2018)
Keystone
Ignazio Cassis (2ème depuis la droite) sera le prochain ministres des affaires étrangètres. Laissé vacant par Didier Burkhalter, le DFAE restera donc en mains libérales-radicales. (Vendredi 22 septembre 2017)
Ignazio Cassis (2ème depuis la droite) sera le prochain ministres des affaires étrangètres. Laissé vacant par Didier Burkhalter, le DFAE restera donc en mains libérales-radicales. (Vendredi 22 septembre 2017)
Keystone
La présidente du PLR, Petra Gössi, a les faveurs de certains élus de droite, notamment de l'UDC, sous le Coupole. Elle a l'avantage d'être une femme de poigne et de représenter la Suisse centrale. Mais elle est alémanique et le PLR veut un(e) Latin(e).
La présidente du PLR, Petra Gössi, a les faveurs de certains élus de droite, notamment de l'UDC, sous le Coupole. Elle a l'avantage d'être une femme de poigne et de représenter la Suisse centrale. Mais elle est alémanique et le PLR veut un(e) Latin(e).
Keystone
1 / 63

Le ticket à trois choisi par le groupe parlementaire PLR suscite une large approbation. D'autres partis représentés à Berne, les sections cantonales concernées ainsi que les Femmes PLR ont affiché leur satisfaction.

Le président de l'UDC Albert Rösti a pris sereinement acte de la décision du groupe. «Visiblement, ils n'ont pas voulu prendre de risques», a déclaré à l'ats le conseiller national bernois. Le Parlement aura ainsi un vrai choix, ce qui est positif.

Albert Rösti s'interroge cependant quant à la pertinence d'un ticket à trois composé uniquement de candidats latins. Les auditions seront décisives, selon le président de l'UDC: c'est une situation spéciale, durant laquelle les candidats apparaissent sous un jour nouveau.

Rösti s'en prend aux Romands

Dans l'émission «Samstagsrundschau» de la SRF, Albert Rösti s'est montré critique vis-à-vis des deux Romands. Il a reproché samedi à Pierre Maudet d'avoir défendu l'abrogation de l'obligation de servir et d'avoir oeuvré à la légalisation de sans-papiers dans le canton de Genève.

Au sujet d'Isabelle Moret, M. Rösti voit un problème dans le fait qu'elle ait été membre du Nouveau mouvement européen suisse (NOMES). Le secrétaire général du NOMES Lukas Wegmüller a cependant fait savoir à l'ats que la conseillère nationale vaudoise n'est plus affiliée au mouvement depuis 2004 au minimum, et qu'elle ne l'a pas soutenu financièrement.

«Isabelle Moret a seulement participé à des événements organisés par le NOMES durant sa 'tournée européenne'», a précisé M. Wegmüller, avant d'ajouter que des députés UDC étaient aussi présents à certains d'entre eux.

Verts satisfaits

Les Verts se disent également satisfaits. Et ils ne changent pas d'avis: si les candidatures se valent, leur préférence ira à Isabelle Moret, seule représentante de la gent féminine. «Nous nous réjouissons de sa présence sur le ticket», a déclaré la conseillère nationale Lisa Mazzone (GE).

Le groupe parlementaire PDC a quant à lui pris acte du ticket à trois, sans faire de commentaires. Nous ne nous prononcerons pas avant les auditions, car cela pourrait être mal interprété, ce qui ne serait pas poli pour les candidats, a fait savoir à l'ats la secrétaire générale Béatrice Wertli.

Le PS n'a pas souhaité réagir vendredi soir. Une réunion est prévue samedi sur ce sujet, a indiqué un porte-parole.

Sections cantonales contentes

Du côté des sections concernées, c'est également la satisfaction qui domine. Le président du PLR vaudois Frédéric Borloz y voit «un signe d'ouverture». «Je n'étais pas inquiet du tout, malgré ce que l'on a pu dire et lire ça et là», a-t-il affirmé à l'ats, interrogé sur la présence ou non d'Isabelle Moret sur le ticket.

Le président du PLR Genève Alexandre de Senarclens est très heureux que Pierre Maudet figure sur le ticket. M. Maudet partait de très loin avec un déficit de notoriété, et a comblé ce déficit grâce à une «campagne éclair» qu'il a admirablement menée, selon M. de Senarclens.

L'écho est similaire côté tessinois: «Je m'en remets pleinement à la décision du groupe parlementaire libéral-radical qui avait de bonnes raisons pour choisir un ticket à deux ou à trois», déclare Bixio Caprara, président du PLR tessinois. «J'ai pleinement confiance en Ignazio Cassis même si la bataille sera dure.»

Femmes PLR

Les Femmes PLR se réjouissent pour leur part du choix d'un ticket incluant la conseillère nationale Isabelle Moret. Leur présidente Doris Fiala a jugé sa prestation vendredi devant le groupe «brillante». Elle a encore souligné la légitimité des prétentions féminines au PLR, 28 ans après le retrait de la conseillère fédérale Elisabeth Kopp.

«Nous sommes contents que notre appel ait été entendu», a renchéri Maya Graf, conseillère nationale (Verts/BL) et coprésidente de la faîtière des organisations féminines Alliance F.

Seule note discordante, les Jeunes PDC ont proposé dans un communiqué leur propre candidat: le conseiller aux Etats Filippo Lombardi (PDC/TI). Ils y voient «le candidat idéal», tessinois, expérimenté et à même de donner à la Suisse davantage de poids à l'international.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.