Le «ticket vert» a le vent en poupe

Elections fédéralesLes Verts continuent de gagner du terrain neuf mois avant les élections fédérales, selon le baromètre électoral de la SSR.

Selon un nouveau baromètre de la SSR, les intentions de vote pour les Verts à la course au Conseil fédéral sont en hausse.

Selon un nouveau baromètre de la SSR, les intentions de vote pour les Verts à la course au Conseil fédéral sont en hausse.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Selon un nouveau sondage de la SSR, L'UDC perd des points, mais reste le premier parti de Suisse, suivi par le PS et le PLR au coude-à-coude pour la 2e place. Les Verts, quant à eux, gagnent du terrain.

Après le coup de frein subi par le «ticket vert» lors des élections de 2015, celui-ci a de nouveau la cote, crise climatique oblige. Les intentions de vote en leur faveur se sont encore renforcées depuis le dernier baromètre d'octobre.

Les Verts enregistrent la plus forte hausse avec 2,4 points de pourcentage et 9,5% d'intentions de vote. Le parti n'en est ainsi qu'à un dixième de point de son résultat record de 2007.

Les Vert'libéraux (PVL) suivent. Pour l'instant, 6,4% des électeurs choisissent ce parti, soit une hausse de 1,8 point par rapport aux élections de 2015.

UDC: 27% d'intentions de vote

L'UDC perd 2,4 points de pourcentage, mais reste clairement le premier parti de Suisse avec 27% d'intentions de vote. Derrière lui, la lutte est serrée pour la deuxième place.

Le PLR et le PS sont tous deux à 17,4%. Les chances que le PLR atteigne son objectif de dépasser le PS restent intactes, même s'il enregistre une hausse plutôt modeste de 1%, selon le sondage électoral actuel.

PS en baisse

C?est surtout le PS qui fait moins bien. Un recul de -1,4 point est enregistré par rapport au dernier baromètre électoral où il était à 0,5 point.

De son côté, le PDC peut respirer. Sa part électorale est de 11,3%, à peine inférieure à son résultat de 11,6% aux élections de 2015. Le PDC n'a cessé de perdre des plumes aux élections fédérales depuis 1979, à une exception près.

L'autre parti du centre bourgeois n'a quant à lui guère de raisons d'espérer. Le PBD en est à 3,3%, soit un recul de 0,8 point.

Pas de bascule attendue

Les intentions de vote actuelles ne compensent que partiellement le glissement du Parlement à droite de 2015. Toutefois, selon les auteurs de l'étude, il en faut peu pour faire basculer la majorité de 101 sièges sur 200 au Conseil national, détenue actuellement par l'UDC et le PLR.

Le sondage montre à ce stade un léger transfert des forces politiques de la droite vers la gauche. L'UDC et le PLR, les deux partis les plus forts à droite, perdent 1,4 point de pourcentage alors que le PS et les Verts gagnent ensemble un point. Mais les gains des Verts sont relativisés par les pertes du PS et les pertes de l'UDC par les gains du PLR.

Le centre sous pression a légèrement pu remonter dans le baromètre. Les gains du PVL compensent les pertes plutôt modérées en points de pourcentage du PBD et du PDC.

La santé, l'UE et le climat

Près d'un sondé sur deux (47%) considère que les coûts de l'assurance-maladie et du système de santé sont l'un des défis majeurs à relever en politique fédérale. Les relations avec l'UE grimpent aussi dans les préoccupations des Suisses, passant de 28% à 47% depuis le dernier baromètre en automne.

Vient ensuite la question climatique, qui a gagné du terrain ces derniers mois passant de 30% à 38%. Cette préoccupation a d'ailleurs éjecté du podium la réforme de la prévoyance vieillesse. Selon les chercheurs, cela indique que la perception des problèmes par la population est aussi fortement marquée par le programme politique du Conseil fédéral et du Parlement.

Les chercheurs ont encore voulu savoir quels sujets poussent un électeur à élire un représentant de tel ou tel parti. C'est actuellement la question européenne qui est la plus déterminante en la matière.

Ce sondage en ligne a été mené du 1er au 7 février auprès de 12'085 électeurs. Grâce à une pondération, sa représentativité est jugée comparable à celle d'un échantillonnage aléatoire, avec une marge d'erreur de /-1,5%. (ats/nxp)

Créé: 21.02.2019, 17h00

Articles en relation

Libéralisation du rail: le Parlement sera consulté

Suisse Le projet d'une libéralisation partielle du rail prévoit la possibilité de cabotage. Les Chambres fédérales auront leur mot à dire. Plus...

Pas de places garanties aux femmes au sein du CF

Politique Le National a rejeté un texte réclamant une représentation équitable des sexes au Conseil fédéral, arguant qu'il s'agit d'une revendication sociétale. Plus...

Berne prie les cantons de mettre en avant les femmes

Elections fédérales Les femmes continuent d'être sous-représentées au Parlement. Le Conseil fédéral veut que cela change et a envoyé une circulaire aux cantons en ce sens. Plus...

Le PLR lance sa campagne avec deux locomotives

Fribourg Le Parti libéral-radical a choisi une salle de cinéma mercredi soir à Fribourg pour présenter ses huit candidats et sa liste de jeunes pour les fédérales. Plus...

Le président du PDC remet son mandat

Valais romand Serge Métrailler, président du PDC du Valais romand, a décidé de remettre son mandat après les élections fédérales de cette année. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.