Passer au contenu principal

«Je tiens à garder les pieds sur terre»

Le Conseil national débat cette semaine du dossier Stratégie énergétique 2050. D’où viendra l’électricité de nos enfants? Parole au Parti libéral-radical: Jacques Bourgeois livre ses convictions.

Le conseiller national Jacques Bourgeois (PLR/FR) préférerait des incitations plutôt que des subventions.
Le conseiller national Jacques Bourgeois (PLR/FR) préférerait des incitations plutôt que des subventions.

Est-ce que, comme l’UDC, vous refusez le virage énergétique?

Pas du tout. Mon parti est entré en matière sur la loi. Nous ne pouvons pas rester les bras croisés, après la catastrophe de Fukushima. Et, avec l’arrêt à terme de nos centrales nucléaires, il faut des alternatives. Nous devons renforcer la promotion des énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. Le soutien à l’investissement dans les barrages me semble important aussi: l’hydraulique fournit 56% de notre courant et il est le principal pilier pour la sécurité d’approvisionnement. Par contre, nous voulions renvoyer le projet au Conseil fédéral pour qu’il mette toutes les cartes sur la table, notamment la future réforme écologique, dont on ne sait rien. On nous présente l’entrée, mais nous ne connaissons ni le plat principal ni le dessert de ce menu énergétique. Et, surtout, nous ne connaissons pas l’addition.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.