«Il y aura toujours une part d'imprévisible en montagne»

Avalanche Onze personnes sont décédées dans des avalanches depuis le début de la saison. Interview de Pierre Mathey, président de l'Association des guides de montagne.

Image: Keystone/Aline Staub

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Comment expliquer cet accident impliquant un guide alors que les messages de prudence avaient été largement diffusés en fin de semaine dernière?
- Ces messages s'adressent principalement aux non-professionnels. Cet accident avec un guide est regrettable, mais il faut bien se rendre compte que dimanche en Suisse il devait y avoir 700 guides dans la nature. Cet accident est triste et malheureux, mais toutes proportions gardées les accidents de guides avec des clients sont plutôt rares. Que ce soit de la part des clients d'avoir accepté cette course ou de la part du guide qui a choisi cette course, il n'y a pas eu de prise de risque inconsidéré.

Onze décès dans des avalanches depuis le début de la saison est un chiffre élevé. Y-a-t-il une recrudescence des morts en montagne?
- On ne peut pas tirer des conclusions aussi rapides. Ce qui est exceptionnel, c'est le nombre d'accidents mortels sur une courte période en début de saison. C'est rare, mais cela peut s'expliquer en partie de par le nombre de personnes qui font du hors-piste en période des vacances de Noël, la plus fréquentée de l'année.

Certains parlent d'interdiction, ce qui semble peu réaliste, mais que peut-on vraiment faire?
- La montagne c'est aussi une question de responsabilité individuelle, que ce soit pour le non-professionnel ou pour le professionnel. Ce qu'on peut faire, c'est renforcer les messages de prévention, c'est ce qu'on essaie de faire. Pour ce qui est de l'interdiction, ça arrangerait beaucoup de monde et ce serait plus facile mais que pourrait-on interdire? Il faut rester raisonnable, la nature a ses droits, à nous de les respecter en prenant les meilleures décisions possibles.

Retrouvez l'intégralité de l'interview dans l'édition de 24heures du 7 janvier.

Créé: 06.01.2014, 15h00

Articles en relation

Les victimes de Mase suivaient un cours sur les avalanches

Valais Les trois victimes de l'avalanche de Mase (VS) dimanche suivaient un cours sur les avalanches de deux jours au moment du drame, communique lundi l'Association suisse des guides de montagne (ASGM). Plus...

Un adolescent emporté par une avalanche

Valais Un adolescent valaisan de quinze ans a été emporté par une coulée de neige hors des pistes balisées du domaine des quatre vallées entre Veysonnaz et Nendaz (VS). Il a pu être secouru à temps et héliporté vers l'hôpital de Sion. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.