«Le tour du monde n'est qu'un début pour Solar Impulse»

InterviewAndré Borschberg évoque la suite de l'aventure Solar Impulse.

André Borschberg aimerait maintenir Solar Impulse en état de marche le plus longtemps possible.

André Borschberg aimerait maintenir Solar Impulse en état de marche le plus longtemps possible. Image: EBZ

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Heureux mais pas rassasié. Le Nyonnais André Borschberg, qui a piloté Solar Impulse en alternance avec Bertrand Piccard et qui a lancé le tour du monde en mars 2015, se réjouit d’avoir écrit une page de l’aventure. Il trépigne en attendant la suite.

La réussite du tour du monde marque-t-elle la fin de Solar Impulse?
Le tour du monde n’est pas la fin de l’aventure, ce n’en est au contraire que le début! Ce tour du monde doit nous servir d’une base pour avancer. L’exploit que nous venons de réaliser fait de l’avion le meilleur ambassadeur des technologies propres, qu’il s’agit de continuer à promouvoir. Servir de laboratoire et de plate-forme, c’est l’une des raisons d’être de l’aventure Solar Impulse. Il ne faut pas oublier que nous sommes les seuls à avoir construit un tel avion, qui peut voler jour et nuit. Ce serait donc dommage de s’arrêter là. Solar Impulse est une base extraordinaire pour le développement des technologies du futur. La réussite du tour du monde n’est que la garantie de pouvoir aller de l’avant.

Pour voir l'infographie en grand, cliquez ici. Infographie: Lionel Portier

Que va-t-il arriver à l’avion? Aura-t-il une deuxième vie?
A ce stade, tout est ouvert, il y a quelques projets sur la table. Solar Impulse a réussi plusieurs premières mondiales. A l’image du premier avion, exposé au Musée des sciences de Paris, Solar Impulse 2 a donc naturellement aussi sa place dans un musée. Nous avons d’ailleurs reçu quelques offres. En attendant, je suis d’avis de le maintenir en état de marche le plus longtemps possible. Il a été conçu pour voler 2000 heures mais n’a que 700 heures au compteur. Il est encore jeune et peut donc encore servir pour des tests ainsi que pour le développement des énergies propres.

Y aura-t-il un avion Solar Impulse 3?
Non, car cela supposerait un avion qui soit capable, par exemple, de voler autour du monde sans s’arrêter. Or on en est loin. Mais plus qu’un troisième avion, j’imagine un spin off de la technologie qui a permis à Solar Impulse de faire le tour du monde. L’avion a été conçu pour développer le vol perpétuel grâce au soleil, mais c’est également un avion à propulsion électrique. La NASA vient d’en lancer un, Airbus aussi, mais le nôtre vole depuis des années. Nous pouvons nous servir de tous ces acquis pour faire voler un drone à haute altitude par exemple.

Comment pensez-vous que l’aventure Solar Impulse est perçue par le public suisse?
En Suisse, les réactions face à Solar Impulse sont étonnantes… Peut-être les gens sont-ils un peu fatigués de tout ça. Mais il faut bien se rendre compte de la difficulté et du défi que représente une telle aventure, qui compte son lot de contraintes. En dix ans, nous avons développé une équipe qui a conçu un avion qui peut voler quasi indéfiniment. Solar Impulse est une magnifique vitrine pour la Suisse. Nous nous en sommes rendu compte dans la Silicon Valley, lorsque les dirigeants de Google sont venus voir l’avion. Ces gens-là ne se déplacent pas pour rien.

Créé: 26.07.2016, 06h44

Galerie photo

Solar Impulse, les temps forts en images

Solar Impulse, les temps forts en images De 2005 à aujourd'hui, les moments-clés d'une aventure hors du commun

Articles en relation

Une carte de visite de 72 m d'envergure pour la Suisse

Rayonnement La Confédération mise sur Solar Impulse pour sortir des clichés et promouvoir une autre image. Et ça marche, surtout à l’étranger. Plus...

[Vidéo] Doris Leuthard sur le tarmac d'Abu Dhabi pour accueillir Solar Impulse

Interview La conseillère fédérale en charge du Département de l’environnement et des transports a assisté à l’atterrissage historique de l'avion solaire. Plus...

Nuit de folie à Abu Dhabi

Solar Impulse Plus de 450 journalistes ont joué des coudes sur le tarmac où a atterri l'avion solaire, donnant lieu à des scènes surréalistes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.