Une tragédie en Suède endeuille Adelboden

DrameCinq jeunes de la commune bernoise ont perdu la vie samedi au retour des vacances dans un accident qui a fait six victimes suisses.

Un camion de la compagnie minière Kaunis est entré en collision avec le minibus transportant les jeunes Suisses.

Un camion de la compagnie minière Kaunis est entré en collision avec le minibus transportant les jeunes Suisses. Image: VQH

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Adelboden se préparait à un week-end de Coupe du monde de ski. Mais samedi matin, à des milliers de kilomètres de la Suisse, cinq jeunes du village ainsi qu’un sixième Suisse ont perdu la vie dans un accident de la route survenu à Masugnsbyn, un hameau à proximité de la ville de Kiruna, située à l’extrême nord de la Suède. Tous avaient entre 20 et 30 ans. Un autre habitant d’Adelboden a été blessé.

La Commune a confirmé dimanche après-midi «avoir appris la nouvelle avec une immense consternation». Ni le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) ni la police cantonale bernoise n’ont confirmé si la sixième victime était aussi originaire d’Adelboden.

Village sous le choc

«Cette nouvelle est un grand choc pour tout le village!» ont souligné les autorités de la Commune avant d’adresser leur profonde compassion aux proches des victimes et du blessé. Le conseiller fédéral et ministre des Affaires étrangères Ignazio Cassis, ainsi que les autorités du Canton de Berne, ont fait de même.

Sur place, les habitants interrogés dimanche ne souhaitaient pas donner plus d’indications sur les victimes. Mais tout le monde s’accorde sur le fait que celles-ci avaient prévu de reprendre le travail lundi. Selon le «Blick» et «20 Minuten», le groupe s’était rendu au nord de la Scandinavie pour skier et observer des aurores boréales. L’accident s’est produit alors qu’Adelboden accueillait justement ce week-end la Coupe du monde de ski. Dans leur communiqué, les organisateurs de la manifestation ont indiqué avoir appris la nouvelle dimanche «durant la première manche». Dans l’après-midi, ils ont demandé une minute de silence en mémoire des victimes, avant d’annuler les festivités prévues en marge de la manifestation.

La Commune d’Adelboden a fait part de son «immense consternation» dimanche après-midi. (KEYSTONE/PETER SCHNEIDER)

Jusqu’à dimanche soir, les informations officielles sur le déroulement de l’accident restaient peu nombreuses. Selon le journal suédois «Aftonbladet», le groupe de jeunes voyageait à bord d’un minibus samedi matin lorsqu’ils sont entrés en collision frontale avec un camion. Le conducteur de ce dernier a précisé que le minibus se trouvait du mauvais côté de la route lorsqu’il l’a vu. L’impact a propulsé le véhicule et ses occupants dans le fossé. Les secouristes ont dû découper le minibus pour désincarcérer les passagers.

Au moment de l’accident, les conditions de circulation étaient mauvaises. «La route était verglacée, il faisait sombre et la force du vent équivalait à celle d’un ouragan», a expliqué Maria Jakobsson, porte-parole de la police suédoise. Les enquêteurs espèrent recueillir plus d’indices auprès du chauffeur du camion ainsi que du passager du minibus qui a survécu. Tous deux sont en état de choc. Le camionneur, qui n’a pas été blessé, travaillait pour la société minière Kaunis. «Les familles ont été informées, mais l’identification formelle des victimes n’est pas terminée», précise Maria Jakobsson.

Virage connu dans la région

Göran et Eva Lantto vivent à 900 mètres du lieu de l’accident et ont été réveillés par le bruit de l’hélicoptère de secours. «J’ai tout de suite su que cela venait de ce virage. C’est une véritable courbe de la mort», a déclaré Göran Lantto à la télévision publique suédoise. Selon le couple, les habitants de la région connaissent les dangers de ce virage, où plusieurs véhicules ont déjà quitté la route, et ne circulent pas au-delà de 70 km/h.

Le centre consulaire régional de la Suisse à Stockholm est en contact avec les autorités suédoises et a envoyé une collaboratrice sur place. Elle a pour tâche d’accompagner les familles des victimes, selon le Département fédéral des affaires étrangères. Celui-ci indique aussi que le centre de gestion de crise et la direction consulaire, de même que la police fédérale, sont engagés afin d’apporter leur soutien aux proches.

Créé: 13.01.2019, 21h44

Articles en relation

Six jeunes Suisses perdent la vie dans un accident

Suède Une collision frontale entre un minibus et un camion a coûté la vie à six Suisses âgés de 20 à 30 ans, dimanche matin. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.