Passer au contenu principal

«Il y a eu des trahisons soit des Vert’libéraux, soit du PS»

Si la défaite de la candidate écologiste Regula Rytz était prévisible, son faible score interpelle.

Keystone

Elle avait mis sa boucle d’oreille fétiche, cette feuille dorée qui pend sous son lobe gauche. Un cadeau de sa grand-mère. A son arrivée dans l'hémicycle, ce mercredi matin, Regula Rytz affiche un sourire que lui rendent affectueusement ses collègues écologistes. Mais en les voyant embrasser chaleureusement leur présidente, candidate au Conseil fédéral, on sent déjà que la surprise dont rêvent les Verts n’aura pas lieu. Une forme de résignation dans l’attitude.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.