Passer au contenu principal

NucléaireUn train de déchets attendu à Würenlingen

Un convoi de déchets radioactifs suisses retraités au Royaume-Uni a quitté mercredi Valognes, en Normandie, pour l'Argovie.

Archives/Photo d'illustration, Keystone

Le train est attendu en début de semaine prochaine à Würenlingen (AG), selon la société française Areva. Ce train qui transporte 9,5 tonnes de déchets nucléaires ultimes dans quatre wagons doit arriver au centre d'entreposage Zwilag de Würenlingen, a précisé mercredi le groupe français.

Ces déchets, issus du retraitement à Sellafield, au Royaume-Uni, de combustibles irradiés dans des centrales nucléaires suisses, étaient arrivés lundi par bateau à Cherbourg. Ces déchets avaient ensuite rejoint par camion le terminal ferroviaire d'Areva à Valognes, une commune située à environ 20 km du port normand.

Ce transport fait suite à un premier convoi en septembre 2015 et marque la fin du retour, en deux fois, dans leur pays d'origine, de déchets suisses retraités au Royaume Uni. Près de sept tonnes de déchets avaient alors transité vers la Suisse via la France.

«Ce transport satisfait aux réglementations nationales et internationales en vigueur en matière de sûreté. L'emballage utilisé, conforme aux normes de sûreté de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), est conçu pour assurer la protection des personnes et de l'environnement en toutes circonstances», a assuré Areva.

Beaumont-Hague et Sellafied sont les seules usines de retraitement de déchets nucléaires civils au monde. Mais les volumes traités à Sellafield sont plus modestes que ceux de l'usine de La Hague.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.