Passer au contenu principal

«Le train est devenu trop cher par rapport à la voiture»

Stefan Meierhans, alias M. Prix, souligne que les dépenses pour les services de transport sont croissantes.

«Que des prestataires du service public n’appliquent pas une baisse d’impôt est incompréhensible», critique Stefan Meierhans alias Monsieur Prix.
«Que des prestataires du service public n’appliquent pas une baisse d’impôt est incompréhensible», critique Stefan Meierhans alias Monsieur Prix.
Keystone

Les transports publics sont une préoccupation majeure des Suisses, avec la santé. À l’occasion de son bilan annuel, ce lundi à Berne, le Surveillant des prix a souligné que les mesures prises avec les CFF l’an dernier ont permis des réductions de prix et des avantages pouvant aller jusqu’à 80 millions de francs. Mais les Suisses sont nombreux à trouver les tarifs trop élevés.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.