Passer au contenu principal

Les trains de hooligans rouleront sans policiers

La police des transports retire ses hommes des trains spéciaux réservés aux fans de foot. Les CFF entendent baisser les coûts. Les syndicats craignent les débordements.

Lorsque des centaines de fans se déplacent, comme ici à Cornavin en mai 2017, les débordements peuvent survenir à tout moment.
Lorsque des centaines de fans se déplacent, comme ici à Cornavin en mai 2017, les débordements peuvent survenir à tout moment.
Laurent Guiraud-A

L’attaque a été si violente qu’il a fallu un suivi psychologique pour en effacer les séquelles. Dans un train ramenant des supporters zurichois d’un match à Lausanne en mai dernier, certains fans du Grasshoppers Club ont pété les plombs. Le personnel de bord et les responsables de la sécurité ont dû se barricader dans le dernier wagon. Afin d’échapper à la horde en furie, ils ont actionné le signal d’alarme et fui la composition. Pas de blessé, mais de gros dégâts. Depuis l’incident, la police des transports des CFF (TPO) ne voyage plus avec des fans de GC.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.