Travail.Suisse approuve la réforme fiscale

SuisseL'association faîtière des travailleurs soutient la nouvelle mouture de la réforme fiscale et le financement de l'AVS.

Travail.Suisse reste critique car la réforme réduit des prestations de service public. (photo d'illustration)

Travail.Suisse reste critique car la réforme réduit des prestations de service public. (photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le comité de Travail.Suisse approuve la loi relative à la réforme fiscale et au financement de l'AVS (RAFFA). Avec la compensation des pertes fiscales de la réforme pour l'AVS, il s'agit d'un compromis acceptable, affirme l'association.

Le soutien de Travail.Suisse se veut néanmoins critique, car la réforme fait peser des risques de réduction des prestations de service public, a souligné l'association jeudi dans un communiqué.

La loi relative à la réforme fiscale et au financement de l'AVS corrige des éléments très négatifs de la RIE III en supprimant la déduction pour autofinancement au niveau fédéral, en augmentant l'imposition des dividendes et en corrigeant partiellement le principe de l'apport en capital tant décrié de la RIE II.

Selon Travail.Suisse, le point clairement négatif qui subsiste du projet est la forte baisse des taux d'imposition des entreprises dans plusieurs cantons provoquée par la réforme fiscale.

Eviter l'incertitude

En raison de l'autonomie fiscale des cantons, le référendum contre RAFFA n'apporte pas de solution, estime Travail.Suisse. L'organisation exhorte les cantons qui ne l'auraient pas encore fait à prévoir des mesures de compensation sociale suffisantes financées au moins partiellement par les grandes entreprises.

Le référendum est aussi une source d'incertitude qui pourrait être négative pour l'emploi, note Travail.Suisse. Si les régimes fiscaux cantonaux ne sont pas supprimés l'an prochain, il y a une forte probabilité que la Suisse se retrouve sur la liste noire des paradis fiscaux.

Pour rappel, une alliance verte, de gauche et syndicale s'est constituée samedi dernier à Berne pour combattre RAFFA. Elle a jusqu'au 17 janvier pour récolter les signatures. L'alliance comprend les Verts, les Jeunes Verts, solidaritéS et les Jeunes socialistes (Juso) ainsi qu'Unia et le syndicat du service public (SSP/VPOD). (ats/nxp)

Créé: 11.10.2018, 17h58

Articles en relation

Lausanne pointe la RIE III pour expliquer son déficit

Finances Le budget 2019 de la Municipalité avoisine 1,9 milliard de francs. Si le Canton n’anticipait pas la réforme fiscale l’an prochain, la perte serait de 14 millions au lieu de 42 Plus...

Le Conseil des Etats boucle le projet fiscal

Suisse Après l'échec de la RIE III, la nouvelle réforme de l'imposition des entreprises devrait être soumise au peuple en février ou mai 2019. Plus...

L'impopulaire réforme des retraites adoptée

Russie Le passage à l'âge de la retraite va être augmenté de cinq ans pour toute la population. Cette décision a provoqué de nombreuses manifestations. Plus...

L’État absorbe sans ciller les effets de la RIE III

Finances La réforme vaudoise de l’imposition des sociétés a beau peser 209 millions de francs sur le budget 2019, celui-ci prévoit néanmoins un petit bénéfice. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.