Passer au contenu principal

Les travaux de démantèlement ont démarré

Les travaux de désaffectation de la centrale de Mühleberg sont prévus pour durer 15 ans.

Le groupe BKW a entamé lundi le démantèlement de la centrale nucléaire de Mühleberg (BE), un peu plus de deux semaines après son arrêt définitif. Les travaux de désaffectation de la centrale doivent durer quinze ans.

Le démantèlement de la centrale nucléaire de Mühleberg se fera par étapes, rappelle l'exploitant sur son site. Durant cette période, le groupe énergétique accordera la priorité à la sécurité de la population et des collaborateurs.

Il s'agira d'abord de préparer le démantèlement du réacteur. Les éléments combustibles seront acheminés dans la piscine de désactivation du combustible usé. L'eau permet de refroidir les barres de combustible qui continueront toutefois d'émettre de la chaleur.

D'ici 2024, tous les éléments nucléaires auront été retirés du site puis acheminés et entreposés au dépôt intermédiaire du Zwilag à Würenlingen (AG). À ce stade, 98% de la radioactivité aura disparu de la centrale. Au total 6000 tonnes de déchets radioactifs seront conditionnées pour le dépôt en couches géologiques profondes.

Le terrain reste la propriété de BKW

Toutes les parties de la centrale construite sur les bords de l'Aar qui étaient destinées à l'activité nucléaire seront démantelées d'ici à 2030. Parallèlement, le personnel retirera les premiers éléments de la salle des machines comme les turbines et les alternateurs.

Entre 2030 et 2034, les bâtiments dont le groupe n'aura plus besoin seront démolis. Jusqu'à 200'000 tonnes de matériaux seront recyclés ou évacués sous forme de gravats. Une éventuelle réaffectation du site n'est pas prévue avant 2034. Ce terrain, propriété du groupe BKW, pourrait accueillir des activités industrielles.

Le groupe énergétique bernois réalisera l'essentiel des travaux avec son propre personnel. Pour des tâches hautement spécialisées, BKW fera appel à des experts au bénéfice d'une expérience dans le domaine du démantèlement de centrales à l'échelon international. Le financement de la désaffectation, de l'évacuation ainsi que de la gestion des déchets radioactifs est assuré. BKW assumera la totalité des coûts, soit 3 milliards de francs.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.