Un tribunal beaucoup trop lent à trancher

JusticeLe Tribunal administratif fédéral ne statuerait pas assez vite, selon le Tribunal fédéral, sur des recours contre l'attribution d'un droit d'asile.

Les juges du Tribunal fédéral demandent à leurs confrères du Tribunal administratif fédéral d'être plus rapides dans leur prise de décision. (photo OSAR).

Les juges du Tribunal fédéral demandent à leurs confrères du Tribunal administratif fédéral d'être plus rapides dans leur prise de décision. (photo OSAR).

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Trop long! Le Tribunal administratif fédéral a visiblement mis trop de temps pour traiter un recours contre une décision de droit d'asile. Le Tribunal fédéral lui demande donc de vérifier s'il est possible de trancher plus rapidement des procédures devant être traitées sur une courte période.

La commission administrative du Tribunal fédéral a publié cette décision mercredi. Elle officie en tant qu'autorité de surveillance du Tribunal administratif fédéral, mais ne peut pas interférer dans les questions juridiques.

En l'espèce, une mère irakienne et son fils ont présenté auprès du Tribunal fédéral un recours pour retard injustifié. Ils avaient déposé une demande d'asile auprès du Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) le 2 juin 2015. Ils ont été déboutés le 26 juin. Le SEM a prononcé une exécution de renvoi vers la France. Les deux requérants ont fait recours contre cette décision auprès du Tribunal administratif fédéral.

Deux ans et sept mois plus tard

Le Tribunal administratif fédéral garantit l'effet suspensif en cas de recours contre une décision du SEM. La mère et son fils ont ainsi pu alors attendre en Suisse la décision de la justice. Celle-ci a été rendue publique plus de deux ans et sept mois plus tard. C'est trop long, estime la commission administrative du Tribunal fédéral.

Selon la commission, il s'agit d'un cas inhabituel et certains retards peuvent être acceptés. Il était en effet nécessaire de clarifier des questions fondamentales afin de produire une jurisprudence homogène.

Mais dans l'ensemble, la procédure a pris trop de temps. Au Tribunal administratif fédéral d'examiner si des mécanismes doivent être instaurés pour permettre des traitements plus rapides. (ats/nxp)

Créé: 11.07.2018, 12h00

Articles en relation

Alain Berset visite le camp de réfugiés de Kakuma

Kenya La majorité des réfugiés vivant dans le camp de Kakuma au nord du Kenya viennent du Soudan du Sud, mais 19 nationalités y sont représentées. Plus...

Genève met le point final au Pacte sur les réfugiés

Crise migratoire Le Haut commissaire pour les réfugiés Filippo Grandi a salué «une étape importante» pour améliorer la prise en charge mondiale de ces personnes. Plus...

Intégrer les réfugiés en les scolarisant

Suisse Fin 2017, environ 30'000 jeunes ou jeunes adultes réfugiés reconnus ou admis à titre provisoire vivaient en Suisse. Plus...

Réfugiés: le retour au pays fera perdre le statut

Suisse Tout voyage dans le pays d'origine leur fera perdre le statut de réfugié. Et les autorités n'auront plus à prouver que le réfugié a entrepris un tel voyage. Plus...

L'EPFZ vient en aide aux réfugiés

Suisse Un algorithme concocté par l'école polytechnique doit aider les requérants à trouver le job le mieux adapté à leur situation. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.