Passer au contenu principal

Un troisième report de l’enquête sur La Pâquerette crée le malaise

Le rapport sur le drame d’Adeline M. ne sortira pas avant le procès du meurtrier présumé. Une situation qui surprend et inquiète.

Un nouveau délai a été annoncé hier par Jean-Marie Voumard, président de la CEP.
Un nouveau délai a été annoncé hier par Jean-Marie Voumard, président de la CEP.
DR

Cela commence à faire beaucoup. C’est la troisième fois que la Commission d’enquête parlementaire (CEP) chargée depuis dix-huit mois de faire la lumière sur les dysfonctionnements du centre La Pâquerette ayant conduit à la mort de la sociothérapeute Adeline M. diffère la livraison de son rapport. Celui-ci ne sera pas rendu avant le procès du meurtrier présumé Fabrice A., s’ouvrant le 3 octobre, mais d’ici à la fin du mois de janvier 2017. Ce retournement de situation surprend et inquiète.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.