Passer au contenu principal

Le trône de Schneider-Ammann suscite de grandes convoitises

Le ministre de l’Economie serait fatigué. La Suisse orientale espère le remplacer par l’un des siens. Le point sur les papables

Les bruits de couloir donnent Johann Schneider-Ammann partant pour la fin de l’année.
Les bruits de couloir donnent Johann Schneider-Ammann partant pour la fin de l’année.
KEYSTONE/PETER SCHNEIDER

Le Conseil fédéral penche un peu trop du côté ouest, il serait temps de le rééquilibrer avec un représentant de l’est du pays. C’est en substance le message délivré cette semaine par la Conférence des gouvernements cantonaux de Suisse orientale (ORK). La revendication a été transmise aux représentants des différents partis gouvernementaux en marge de l’OLMA, la grande foire qui se déroule chaque année à Saint-Gall. «La Constitution fédérale exige une représentation adéquate des régions géographiques et linguistiques du pays au sein du collège, rappelle le conseiller d’Etat Benedikt Würth (PDC/SG), qui préside cette conférence. Or la Suisse orientale n’y est plus représentée depuis le retrait de la Grisonne Eveline Widmer-Schlumpf l’an dernier.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.