Le tunnel du Lötschberg en précurseur

TransportsL'expérience accumulée au tunnel de base du Lötschberg a largement profité au Gothard.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Nombre de spécialistes qui ont travaillé au Lötschberg font maintenant partie de l'équipe du Gothard.

L'essentiel de l'expérience, en matière d'exploitation, d'entretien et de sécurité, a été acquis au cours des premières années d'exploitation du Lötschberg. La compagnie BLS qui exploite le tunnel partage largement cette expérience. Les échanges avec les CFF sont réguliers, explique Hélène Soltermann, porte-parole du BLS.

Plusieurs entreprises, experts ou spécialistes, qui ont participé à la construction et à la mise en service du Lötschberg, travaillent actuellement au Gothard. Et l'expérience a dépassé les frontières suisses. Le BLS a accueilli plusieurs spécialistes étrangers.

Aux limites de sa capacité

Depuis sa mise en service en décembre 2007, le tunnel de base du Lötschberg a été fortement sollicité. En moyenne, 50 trains de passagers et 40 trains cargo, dont une douzaine de convois de chaussée roulante, y transitent chaque jour, soit plus de 80% de la capacité. La marge est d'une vingtaine de trains cargo supplémentaires.

Le tunnel de faîte est aussi mis à contribution pour absorber la demande. Une vingtaine de trains de marchandises y transitent quotidiennement. A quoi s'ajoutent 36 trains de passagers de ligne régionale et les navettes porte-autos.

C'est essentiellement le trafic de personnes qui dépasse les prévisions, précise le BLS. Les projections d'origine prévoyaient 27% de trafic de passagers. Or ce taux est actuellement de 56%. Et selon le comité du Lötschberg, qui soutient un aménagement complet du tunnel, la fréquentation des passagers a augmenté de 70% depuis 2007 et devrait avoir doublé en 2030.

Le tunnel de base est actuellement à la limite de ses capacités, estime le BLS. L'explication est à chercher dans la progression rapide du trafic, à la fois de fret et de passagers, mais aussi dans le fait que le tunnel soit à voie unique sur 21 de ses 34,5 kilomètres. Cette contrainte empêche tout accroissement du trafic.

La croissance se poursuivra

L'ouverture du Gothard ne devrait pas provoquer d'inversion de tendance significative. Le BLS attend une croissance ininterrompue de la demande en matière de trafic de passagers. Jusqu'en 2020, l'axe Lötschberg-Simplon demeure la seule transversale ferroviaire alpine pour les trains d'une hauteur de 4 mètres. La pression pour le transit de marchandises restera la même.

Après 2020, une fois le Gothard entièrement en fonction, la demande pour le transport de marchandises devrait poursuivre sa croissance au Lötschberg, mais de manière moins forte qu'au Gothard, estime le BLS. Pour de nombreuses destinations en Italie, l'axe Lötschberg-Simplon reste la route la plus courte et la moins chère.

Malgré un trafic intense, le tunnel n'a pratiquement connu aucune panne depuis 2007. En 2008, le 16 février et le 22 décembre, des Cisalpino ont connu des problèmes techniques dans le tunnel. Les passagers ont dû être transbordés sur d'autres rames.

Les autres perturbations sont qualifiées de mineures et sont pour l'essentiel dues à des problèmes techniques du matériel roulant et non de l'infrastructure du tunnel. Certains trains de marchandises ont dû être remorqués hors du tunnel, d'autres déviés vers le tunnel de faîte.

Aménager l'entier du tunnel

L'important pour le BLS est un aménagement complet du tunnel de base du Lötschberg. Seul l'aménagement ferroviaire des deux tubes sur l'intégralité du trajet en Frutigen et Viège peut répondre à la demande croissante.

Une cadence à la demi-heure pour les trains de passagers entre Berne et Viège est nécessaire pour absorber la croissance de la fréquentation. L'abandon du tunnel de faîte pour le transport de marchandises serait aussi un atout. Les coûts diminueraient, rendant le rail encore plus attractif.

Sans un aménagement complet, ces objectifs ne pourront pas être atteints. Le BLS voit encore d'autres avantages. La gestion du trafic dans le tunnel serait facilitée sans une grande portion à voie unique. Et une double voie permettra les gros travaux d'assainissement du tunnel sans devoir le fermer durant des mois.

Le BLS a bon espoir de voir ses souhaits se réaliser. En 2014, le peuple a accepté le projet de financement de l'infrastructure ferroviaire. L'aménagement complet du Lötschberg pourrait devenir réalité d'ici une décennie. (ats/nxp)

Créé: 26.05.2016, 08h30

Articles en relation

Des vallées craignent d'être les oubliées du Gothard

Tourisme Les régions de l'Oberland uranais craignent de ne pas bénéficier du boom économique et touristique attendu suite à l'ouverture du tunnel du Gothard. Plus...

Les faits marquants de la construction du Lötschberg

Tunnel du Gothard Il a fallu attendre quinze ans après le «oui» du peuple suisse aux NLFA pour que débutent les travaux de percement du tunnel de base du Lötschberg. Plus...

Feu vert pour les tests d'exploitation du Gothard

Suisse L'Office fédéral des transports donné aux CFF l’autorisation de procéder aux essais d’exploitation dans le tunnel de base du Saint-Gothard à partir du 1er juin 2016. Plus...

Le Gothard attirera des médias du monde entier

Suisse La liste des 300 représentants de médias nationaux et étrangers est déjà complète et des refus ont dû être délivrés. Plus...

L'Italie et l'Allemagne face à de grands défis pour les NLFA

Europe Le tunnel de base du Gothard est terminé. Mais la Suisse doit attendre ses voisins pour que la liaison soit pleinement opérationnelle. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.