Passer au contenu principal

La Turquie a essayé d’enlever un opposant en Suisse

Un groupe, dont des employés de l’ambassade turque, s’est rencontré plusieurs fois pour planifier un rapt. La Suisse a ouvert une enquête.

Après le putsch contre Erdogan, les manifestations avaient été nombreuses en Europe, comme celle de Genève en juillet 2016. Dans l’ombre, un mois plus tard, la Turquie planifiait d’enlever un opposant en Suisse.
Après le putsch contre Erdogan, les manifestations avaient été nombreuses en Europe, comme celle de Genève en juillet 2016. Dans l’ombre, un mois plus tard, la Turquie planifiait d’enlever un opposant en Suisse.

Une scène digne des meilleurs livres d’espionnage. Deux employés de haut rang de l’ambassade de Turquie à Berne ont rencontré en août 2016 un petit groupe d’hommes dans un cimetière de la banlieue de Zurich. Leur but? Planifier l’enlèvement d’un opposant. Ils prévoyaient de l’anesthésier avec du GHB. L’homme visé: Arcan*. Ce manager zurichois est désormais sous protection policière suisse.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.