Passer au contenu principal

L'UDC renonce à son assemblée des délégués

La réunion du parti prévue le 28 mars à Bâle a été annulée à cause de l'épidémie de coronavirus. L'élection d'un nouveau président est donc reportée.

Le président de l'UDC Albert Rösti a refusé d'assurer l'intérim jusqu'à l'élection de son successeur.

Après le PLR, c'est au tour de l'UDC d'annuler sa réunion des délégués le 28 mars à Bâle en raison du coronavirus. L'élection d'un nouveau président de parti tombe donc à l'eau. L'actuel président Albert Rösti n'entend pas jouer les prolongations au-delà de la fin mars.

Dans un communiqué, le parti explique qu'il informera en temps voulu sur l'élection à la présidence ainsi qu'une éventuelle solution intérimaire. Dans une vidéo de Keystone-ATS, le président Albert Rösti précise qu'il restera en fonction jusqu'à la fin du mois seulement, comme prévu: «Je vais arrêter ma présidence fin mars. Nous avons assez de personnes qui peuvent gérer le parti».

Dans la presse dominicale, Albert Rösti avait déjà fait savoir qu'il n'assurerait pas l'intérim. Les vice-présidents devraient s'en charger, c'est-à-dire Magdalena Martullo-Blocher (GR), Céline Amaudruz (GE) et Marco Chiesa (TI).

Pas de président pour la campagne

L'UDC se retrouve ainsi sans président pour mener la campagne de votation, qui aura lieu le 17 mai, sur l'initiative de limitation, qui veut dénoncer la libre circulation des personnes.

Selon la presse dominicale, qui se base sur plusieurs sources concordantes, Christoph Blocher aurait demandé à plusieurs reprises à Albert Rösti d'assurer l'intérim. Le Bernois n'aurait pas voulu lui faire cette fleur après s'être fait remonter les bretelles par le tribun zurichois suite aux mauvais résultats de l'UDC lors des dernières élections fédérales.

De son côté, le PLR avait jeté l'éponge jeudi dernier. Il a renoncé finalement à tenir son assemblée de parti le 4 avril à Bienne.

PS: Christian Levrat resterait

Si le Congrès du Parti socialiste suisse (PS) prévu les 4 et 5 avril devait être annulé en raison du coronavirus, il serait reporté à l'automne, avait annoncé le parti samedi. La succession de Christian Levrat à la présidence doit être réglée lors de ce congrès.

Selon les statuts du parti, l?élection de la présidence est du ressort du Congrès. La succession de Christian Levrat ne peut être définie en dehors du Congrès. Christian Levrat, ainsi que les vice-président-e-s en exercice, resteraient donc en fonction.

Les Verts, dont les délégués se réunissent aussi le 28 mars à Brugg (AG), n'ont pas pris de mesures particulières. Ils maintiennent pour l'instant la réunion, tout en suivant les décisions du Conseil fédéral.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.