L'UDC valaisanne veut interdire le voile à l'école

IslamLe parti agrarien a lancé vendredi matin une initiative populaire pour interdire le port de couvre-chefs dans les écoles. Dans son viseur: les jeunes musulmanes.

Jean-Luc Addor, coprésident du comité d'initiative présente à la presse l'initiative de l'UDC, «Tête nue dans les écoles valaisanne», vendredi 20 février 2015 à Vetroz.

Jean-Luc Addor, coprésident du comité d'initiative présente à la presse l'initiative de l'UDC, «Tête nue dans les écoles valaisanne», vendredi 20 février 2015 à Vetroz.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'UDC valaisanne ouvre le débat sur le voile à l'école. Elle a lancé vendredi matin une initiative populaire pour imposer l'obligation aux élèves de se présenter tête nue dans les écoles publiques du canton. Le parti a désormais 12 mois pour récolter 4000 signatures. Coprésident du comité d'initiative, le député Jean-Luc Addor s'explique.

Votre texte s'intitule «Tête nue dans les écoles publiques valaisannes». Qui visez-vous?

Il faut être très clair. Même si formellement, nous avons été obligés d'adopter cette formulation pour éviter tout risque de discrimination, nous visons les musulmans. Ou plutôt les musulmanes, qui portent le voile de plus en plus jeunes. Elles ne le font pas de manière volontaire, croyez-moi, mais elles sont presque toujours contraintes par leur famille. Ce sont les seules élèves qui posent problèmes. Les juifs, eux, sont très discrets en Valais. Derrière le voile, il y a pour nous la dignité de la femme qui est foulée au pied. Le voile est un symbole machiste de soumission. Nous ne voulons pas d'un retour en arrière. L'égalité entre hommes et femmes est inscrite dans la Constitution.

Pourquoi cibler la discussion sur le voile à l'école?

L'école est pour nous un lieu central. C'est un lieu de liberté et d'intégration. Or, le voile est un symbole de discrimination. En Valais, l'école n'est pas laïque mais a un caractère chrétien affirmé. Je ne peux pas vous dire combien nous avons d'élèves voilées, mais il y en a. Et nous ne voulons pas attendre que les problèmes s'installent pour réagir.

Votre initiative ne risque-t-elle pas de compliquer l'intégration des musulmans en Valais?

L'intégration ne peut se faire que si les personnes reconnaissent nos lois et nos règles. Or, l'islam est une religion politique qui veut remplacer nos lois par la charia. Avec notre initiative, nous voulons réellement ouvrir le débat sur la place de l'islam dans notre société. Et défendre les valeurs chrétiennes de notre société.

Qui vous soutient?

Nous n'avons pas sollicité le soutien d'Ecône, mais je peux imaginer que notre démarche aura leur appui. Sans doute que les appareils de partis seront contre notre initiative, mais je pense que beaucoup de démocrates-chrétiens et de radicaux nous soutiendront. Et même une partie de la gauche où le voile choque les féministes.

(24 heures)

Créé: 20.02.2015, 12h58

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 11 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...