Passer au contenu principal

L’UDC veut mettre une muselière financière au Conseil fédéral

Le parti constate qu’on a déjà engagé tout l’argent économisé ces vingt dernières années. Le PDC, lui, s’en prend au secteur médical.

L'UDC Thomas Aeschi.
L'UDC Thomas Aeschi.
Keystone

La situation s’améliore sur le front du coronavirus en Suisse. Le nombre de personnes infectées est en diminution et les hôpitaux n’ont pas la tête sous l’eau. Cette situation nouvelle incite l’UDC à monter une nouvelle fois au créneau. Après avoir proposé une sortie de crise dès le 20 avril pour remettre les entreprises au travail, le parti veut désormais poser une muselière financière au Conseil fédéral.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.