L'UE ajourne un vote sur le glyphosate

PesticideLe vote sur le renouvellement de l'autorisation de ce pesticide controversé était très attendu à Bruxelles, mais il a été reporté faute de majorité claire.

Le glyphosate, l'herbicide le plus utilisé en Europe, entre notamment dans la composition du Roundup du groupe Monsanto. Il est soupçonné d'être cancérigène.

Le glyphosate, l'herbicide le plus utilisé en Europe, entre notamment dans la composition du Roundup du groupe Monsanto. Il est soupçonné d'être cancérigène. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'Union européenne (UE) a reporté jeudi un vote très attendu sur le renouvellement de l'autorisation du glyphosate, un herbicide controversé. Aucune majorité qualifiée ne s'est dégagée parmi les Etats membres, a expliqué la Commission européenne.

Des sources européennes ont expliqué que le report était lié au fait que ni Paris ni Berlin n'auraient voté pour la prolongation. Sans le soutien de ces deux poids lourds, la Commission européenne ne dispose en effet pas de la majorité nécessaire pour adopter une décision.

«Puisqu'il était clair qu'aucune majorité qualifiée ne serait atteinte, le vote n'a pas été engagé», a expliqué un porte-parole dans un bref communiqué. L'exécutif communautaire va désormais prendre le temps de la réflexion pour analyser les discussions qui se sont tenues mercredi et jeudi à Bruxelles.

Le temps presse

Mais l'échéance approche: l'homologation du glyphosate court jusqu'à la fin du premier semestre, soit le 30 juin. Si aucune décision n'est prise d'ici là, «le glyphosate ne sera plus autorisé dans l'UE et les Etats membres devront retirer les autorisations de tous les produits à base de glyphosate», a prévenu la Commission.

Le projet, dont Reuters avait pris connaissance, prévoyait de prolonger de neuf ans l'autorisation du glyphosate, l'herbicide le plus utilisé en Europe. Cette substance entre notamment dans la composition du Roundup du groupe américain Monsanto.

Opposition de Paris et Rome

C'est la deuxième fois que le comité technique ne parvient pas jusqu'au vote sur ce dossier très sensible après un précédent report au mois de mars. Selon une source européenne, plusieurs pays membres n'ont pas encore donné de position claire sur le sujet.

Berlin, notamment, prévoyait de s'abstenir jeudi, les ministères allemands concernés étant divisés sur le sujet. D'autres pays, en revanche, comme la France ou le Luxembourg, ont affiché publiquement leur opposition au renouvellement de l'autorisation du glyphosate.

Selon une source diplomatique, parmi les plus réticents «la France et l'Italie ont insisté sur le fait qu'on ne peut pas décider d'une autorisation en l'absence d'une étude claire» de l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) sur les effets du glyphosate. La ministre de l'Environnement française Ségolène Royal a aussitôt qualifié sur Twitter de «très bonne nouvelle» la suspension du vote.

Un sujet «politisé»

Pour le Glyphosate Task Force (GTF), un consortium de sociétés phytosanitaires emmené par Monsanto et dont fait également partie le groupe suisse Syngenta, le retard pris dans les dernières étapes «ne fait qu'exposer la politisation accrue» de la procédure de renouvellement.

«Le GTF estime que la situation est discriminatoire, disproportionnée et totalement injustifiée», a déclaré son président Richard Garnett, cité dans un communiqué.

Le mois dernier, le Parlement européen avait recommandé que le glyphosate ne soit approuvé que pour sept ans et son utilisation interdite dans les espaces publics.

Le glyphosate a été classé l'an dernier «cancérigène probable» par le CIRC, instance de l'Organisation mondiale de la santé spécialisée dans le cancer. Lundi, un nouvel examen mené par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a toutefois conclu qu'il n'était «probablement pas» cancérigène. (ats/nxp)

Créé: 19.05.2016, 16h04

Articles en relation

La disparition du glyphosate n’est pas encore pour demain

Environnement La conseillère d’Etat Jacqueline de Quattro a répondu à l’apiculteur qui souhaite l’interdiction de l’herbicide. Plus...

L’étau se resserre autourde l’inquiétant glyphosate

Environnement Le Parlement européen veut limiter l’utilisation de l’herbicide le plus répandu au monde. La Suisse, à son habitude, temporise Plus...

40% des bières suisses contiennent du glyphosate

Analyse Selon une étude des mousses allemandes contiennent cette substance présente dans les pesticides. Un magazine a procédé à une analyse en Suisse. Les résultats sont inquiétants. Plus...

Des ONG portent plainte contre Monsanto

Pesticides Le géant américain est accusé de distorsion d'analyses afin de prouver l'innocuité du pesticide glyphosate. Plus...

Pétition lancée contre un herbicide jugé dangereux

Suisse Le glyphosate, un ingrédient du Roundup, est au centre de la pétition déposée jeudi matin à Berne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.