L'UE est «déçue» du vote suisse

RIE IIILe commissaire à la fiscalité Pierre Moscovici s'est dit déçu du vote de dimanche sur la réforme de la fiscalité des entreprises.

Le Français Pierre Moscovici.

Le Français Pierre Moscovici. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Commission européenne est «déçue» du rejet de la troisième réforme fiscale des entreprises par la population suisse, selon le commissaire à la fiscalité, le Français Pierre Moscovici. L'UE va consulter les Etats membres pour décider de la marche à suivre.

Le résultat aura naturellement une influence sur la coopération entre l'UE et la Suisse, a déclaré Pierre Moscovici lors d'une conférence de presse jeudi à Bruxelles. Il a toutefois rappelé les liens l'attachant à la Suisse. L'UE entend poursuivre ses échanges constructifs dans la lutte contre l'évasion fiscale.

Interrogé, M. Moscovici n'a pas voulu entrer en matière sur la question de la fameuse «liste noire» prévue. L'UE veut mettre sur pied une liste des paradis fiscaux d'ici la fin de l'année. Elle a envoyé une lettre à quelque 90 Etats tiers, dont la Suisse, leur demandant d'entamer un dialogue sur la question fiscale.

«Le rejet de la réforme par votation appelle à redoubler d'efforts en matière de fiscalité. La Commission envisage donc de consulter les Etats membres pour décider ensemble la marche à suivre si de tels engagements ne devaient plus être respectés», a poursuivi M. Moscovici.

«Grâce à nos efforts conjoints, la Suisse avait tourné une page, devenant un partenaire international très constructif dans la lutte contre l'évasion et la fraude fiscales. En 2014, les Etats membres et la Suisse s'étaient mis d'accord pour mettre un terme aux pratiques de concurrence fiscale dommageables et la Suisse s'était engagée à respecter les règles internationales fixées par l'OCDE», a-t-il souligné.

Menaces

La troisième réforme de l'imposition des entreprises a été largement balayée dimanche par 59,1% des votants. Il s'agira désormais de trouver un compromis sur les nouveaux allégements appelés à remplacer les régimes fiscaux spéciaux des multinationales, décriés au niveau international. Pour l'instant, ces entreprises continueront de payer moins d'impôt que les autres. L'UE et l'OCDE exigent de la Suisse qu'elle abolisse ces privilèges. Sinon, ils ont menacé de prendre des contre-mesures. (ats/nxp)

Créé: 13.02.2017, 12h41

Articles en relation

«Il n'y a pas de liste noire en préparation »

Refus de RIE III Le chef fiscal de l'OCDE estime que la Suisse devra tenir ses engagements malgré le refus de la troisième réforme de la fiscalité des entreprises. Plus...

RIE III: Nouvelle Berezina pour Maurer

Réforme de l'imposition des entreprises Après le crash du Gripen quand il était à la Défense, le conseiller fédéral se rate encore sur cette réforme mais promet d'aller vite sur une nouvelle loi en concertation avec les cantons. Plus...

RIE III: la presse sévère avec la droite et Maurer

Suisse La presse se montre sévère avec la droite après le rejet massif des Suisses de la 3e réforme de l'imposition des entreprises (RIE III). Plus...

Tous les résultats des votations en un clin d'oeil

Scrutin du 12 février Le peuple a refusé sèchement la 3e réforme de l'imposition des entreprises mais a approuvé largement le fonds routier FORTA et la naturalisation facilitée. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.