Passer au contenu principal

Contre Ueli Maurer, Alain Berset prône l'ouverture

Dans son discours du 1er août, le conseiller fédéral socialiste a voulu montrer hier soir dans le canton de Fribourg que le repli sur soi est un réflexe du passé.

«Tous nos voisins vivent en paix. Il semble que les grandes batailles appartiennent au passé, tout comme les conflits religieux», a déclaré Alain Berset.
«Tous nos voisins vivent en paix. Il semble que les grandes batailles appartiennent au passé, tout comme les conflits religieux», a déclaré Alain Berset.
Keystone

Après une première étape mardi soir à Middes (FR), le conseiller fédéral Alain Berset se rend mercredi à Altdorf (UR) puis à Locarno (TI) dans la soirée.

Dans son discours de 1er Août, le ministre de l'Intérieur prend le contre-pied de son collègue Ueli Maurer en affirmant que "fort heureusement, il n'est plus nécessaire de s'isoler pour se protéger de ce qui constitue une menace existentielle".

"Tous nos voisins vivent en paix. Il semble que les grandes batailles appartiennent au passé, tout comme les conflits religieux qui ont si longtemps divisé l'Europe", a relevé Alain Berset. Il n'y a donc aucune raison de se replier sur soi-même d'autant plus que sur le plan économique l'Union européenne (UE) représente 60% des exportations suisses.

Le ministre de l'Intérieur a également souligné l'importance des assurances sociales dans la cohésion nationale: il est important de le réformer et de le rendre "apte à affronter à l'avenir" et cela ne peut se faire qu'avec l'approbation d'une majorité.

(sipa)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.