Ueli Maurer défend les placements offshore

«Panama Papers»Le ministre des finances a donné une interview au «Blick». Il revient sur le scandale «Panama Papers».

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le ministre des finances Ueli Maurer n'estime pas nécessaire de nouvelles réglementations en Suisse malgré le scandale d'évasion fiscale des «Panama Papers». Il défend la possibilité pour les contribuables aisés d'investir dans des activités offshore.

«On doit créer des possibilités», déclare Ueli Maurer dans un entretien diffusé vendredi par le Blick. Il reconnaît que les riches devraient payer plus d'impôts que lui. «Je ne suis pas riche», mais «sans les riches, je devrais payer plus d'impôts», explique le ministre UDC.

Il met en garde contre les appels à de nouvelles lois. En Suisse, la masse de règlements est «définitivement» suffisante, tonne-t-il. On ne peut pas placer chaque activité sous le contrôle de l'Etat, selon lui. «Nous ne devons pas être les plus moralistes au monde». (ats/nxp)

Créé: 08.04.2016, 07h16

Articles en relation

L'échange d'informations fiscales en discussion

Panama - OCDE Le gouvernement panaméen, au centre du scandale des «Panama Papers», va poursuivre le dialogue avec l'OCDE en ce sens. Plus...

Le président argentin sous pression

«Panama Papers» Mauricio Macri rejette toute «omission» dans sa déclaration de patrimoine. Plus...

Cameron admet avoir détenu des fonds offshore

«Panama Papers» Le Premier ministre britannique avait bien des parts dans le fonds de son père immatriculé aux Bahamas. Il dit les avoir vendues en 2010. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 12 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...