Ueli Maurer ira en visite d'Etat en Chine

SuisseUeli Maurer et sa délégation participeront également au 2e Belt and Road Forum pour la coopération internationale.

Ueli Maurer signera à Pékin un protocole d’entente concernant la coopération sur les marchés tiers.

Ueli Maurer signera à Pékin un protocole d’entente concernant la coopération sur les marchés tiers. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ueli Maurer se rend en Chine durant une semaine à la fin du mois. Accompagné notamment de représentants des milieux de l'économie et de la finance, le président de la Confédération répond à l'invitation de son homologue Xi Jinping.

Sur la semaine qu'Ueli Maurer passera en Chine, du 22 au 30 avril, deux jours (les 28 et 29) seront consacrés à une visite d'Etat, deux ans après que Xi Jinping a été accueilli pour un tel événement en Suisse. Dans ce cadre, les deux pays signeront un protocole d’entente concernant la coopération sur les marchés tiers, écrit mardi le Département fédéral des finances dans un communiqué.

Ce protocole d’entente a pour objectif de développer la collaboration des deux Etats en matière de commerce, d’investissement et de financement de projets dans des pays situés le long de la nouvelle «route de la soie». Une coopération qui repose sur un catalogue de principes conformes aux normes internationales et à la législation des pays concernés, précise le DFF.

Ueli Maurer et sa délégation participeront du reste au 2e Belt and Road Forum pour la coopération internationale, au menu duquel figurent stratégies de développement, infrastructures et développement durable. Quelque 40 chefs d’Etat ou de gouvernement y sont attendus, la Suisse y participant pour la deuxième fois.

Relations privilégiées

La visite d'Etat proprement dite se déroulera à Pékin à la fin d'un séjour qui aura commencé à Shanghai, métropole financière. Elle a pour but d’«intensifier les excellentes relations sino-suisses», affirme Berne.

Le dialogue sino-suisse couvre près de trente domaines différents. Il permet d’aborder au plus haut niveau des thèmes spécifiques tels que les questions économiques et financières, les droits de l’homme, la migration, le droit du travail et la propriété intellectuelle ou encore la science et la technique, la santé et l’environnement, précisent les services du président de la Confédération.

La Suisse a été l’un des premiers Etats occidentaux à reconnaître la République populaire de Chine. Elle a également été le premier pays d’Europe continentale à conclure un accord de libre-échange avec Pékin. (ats/nxp)

Créé: 16.04.2019, 12h09

Articles en relation

Le conseiller fédéral Ueli Maurer critique son parti

Suisse Le ministre des Finances a du mal à digérer la défaite zurichoise. Dans la «SonntagsBlick», il ne fait pas de cadeau à son propre parti. Plus...

Ueli Maurer fait l'éloge des valeurs suisses à Davos

WEF Le chef du Département fédéral des finances (DFF) a rendu hommage à Klaus Schwab, le fondateur du WEF, qui a réussi à «concrétiser sa vision» et a créé «un réseau unique». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.